Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

L'amorce de dialogue initié par la ministre Jacqueline Gourault salué par les défenseurs de la maternité du Blanc

jeudi 29 novembre 2018 à 23:39 Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry

La ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, était en visite dans l'Indre ce jeudi. Elle en a profité pour recevoir une délégation de défenseurs de la maternité du Blanc.

Jacqueline Gourault à la tribune du forum sur l'attractivité de l'Indre
Jacqueline Gourault à la tribune du forum sur l'attractivité de l'Indre © Radio France - Sarah Tuchscherer

Châteauroux, France

Pour la première fois depuis la fermeture de la maternité du Blanc, en juin dernier, ses défenseurs ont pu rencontrer un membre du gouvernement. C'était ce jeudi après-midi, au centre de tir sportif de la Martinerie près de Châteauroux, à l'occasion du déplacement de la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault. Après avoir fait étape à Levroux, puis dans les locaux du SDIS 36 à Montierchaume, la ministre a en effet rencontré, à huis clos et pendant trois quarts d'heure, une petite dizaine de membres du comité de défense de la maternité. 

A Levroux, un buffet attendait la ministre, ici avec le maire Alain Fried et le député François Jolivet - Radio France
A Levroux, un buffet attendait la ministre, ici avec le maire Alain Fried et le député François Jolivet © Radio France - Sarah Tuchscherer

Une ministre à l'écoute, inflexible sur le fond

A la sortie, tous semblaient plutôt satisfaits de ce premier contact. La maire du Blanc, Annick Gombert, a dit l'avoir trouvée "très à l'écoute". Jean-Michel Mols, président du comité, a lui aussi salué l'initiative de la ministre, "je crois qu'elle est sincère et qu'elle va réellement faire remonter ce qu'on lui a dit". Effectivement, Jacqueline Gourault a indiqué qu'elle allait faire part de cette rencontre à sa collègue ministre de la Santé Agnès Buzyn : "j'ai compris quelle blessure pour le territoire cela représente", a-t-elle déclaré. Faisant allusion à la méthode employée, une fermeture annoncée comme provisoire et devenue définitive à la fin de l'été, Jacqueline Gourault a aussi insisté sur la nécessité de transparence. Sur le fond, il n'y a pas eu d'infléchissement de la position de l'exécutif : "il faut se mettre autour de la table pour trouver une solution de proximité, notamment grâce au futur centre de périnatalité"

Jacqueline Gourault en train de signer le livre d'or du SDIS 36. A sa gauche, le préfet, Thierry Bonnier - Radio France
Jacqueline Gourault en train de signer le livre d'or du SDIS 36. A sa gauche, le préfet, Thierry Bonnier © Radio France - Sarah Tuchscherer

Un casque en cadeau

La visite de la ministre avait débuté deux heures plus tôt. Arrivée à Levroux, elle s'est d'abord rendu à l'espace santé, puis chez Boutiqu'Arts (un ancien garage converti en espace dédié à l'artisanat). Le maire, Alain Fried, voulait "montrer que dans les petites communes on sait aussi faire des choses nécessaires à la population, qu'on est pas tout le temps en train de réclamer des subventions". Jacqueline Gourault a également fait un tour dans les locaux du SDIS à Montierchaume. Elle s'y est vu remettre un casque de pompier qu'elle a promis de garder pour "penser à l'Indre chaque jour".