Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'ancien maire de Béziers Georges Fontès est mort, il avait 96 ans

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Hérault

L'ancien maire de Béziers, ancien conseiller général et ancien ministre Georges Fontès est mort ce mardi à l'âge de 96 ans.

Georges Fontès reçoit la légion d'honneur de Nicolas Sarkozy en février 2012 à l'Elysée
Georges Fontès reçoit la légion d'honneur de Nicolas Sarkozy en février 2012 à l'Elysée © AFP - Pierre Verdy

Georges Fontes, l'ancien maire de Béziers s'est éteint à l'âge de 96 ans. Il avait dirigé la ville pendant six ans dans les années 80, il avait aussi été ministre des anciens combattants et conseiller général pendant plus de 30 ans.

C'est en 2015 que Georges Fontes a mis fin à son tout dernier mandat politique. 32 années comme conseiller général. Il était à l'époque le doyen de l'assemblée départementale. Mais la fonction dont il a toujours été le plus fier, c'est celle de ministre des anciens combattants, de 86 à 88, dans le gouvernement de Jacques Chirac. C'était lors de la première cohabitation. 

Georges Fontes, foncièrement gaulliste, reconnaît avoir eu d'abord un à priori défavorable à l'encontre du nouveau Premier ministre, avant de le rencontrer, et d'en devenir un farouche partisan. 

Son portrait en noir et blanc et grand format trône sur la façade de l'Hôtel de Ville.

Nombreux hommages

Des très nombreux hommages lui sont rendus depuis ce mardi matin : le maire en place, Robert Ménard qui salue celui qui était "l'un des visages de notre ville. Un visage respecté, aimé. Un grand patriote". Il lui avait remis, il y a quatre ans les insignes de maire honoraire. Le candidat LaREM Pascal Resplandy a lui décidé de suspendre pour un jour sa campagne électorale.
Pour le sénateur Jean-Pierre Grand, la mort de cet "humaniste éclairé est pour la famille Gaulliste de l’Hérault une page de son histoire qui se tourne."
François Commeinhes, maire de Sète, se souviendra de "l’ancien ministre Georges Fontes, comme d’un fervent Gaulliste et un défenseur hors pair de la cause mémorielle que j’ai pu côtoyer sur les bancs du conseil général,  d’un homme de dossiers et de convictions comme du maire bâtisseur qu’il fut pour Béziers."

Carrière politique

Ce fils d'un conducteur de camion et d'une femme de ménage, a construit sa carrière politique en passant d'abord par la direction de plusieurs administrations : la caisse primaire d'assurance maladie, puis l’URSSAF. Il devient conseiller municipal de Béziers en 1971, puis maire en 1983, pour un seul mandat. La ville lui doit le stade de la Méditerranée ou encore le pont d’Occitanie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu