Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

VIDÉO - L’ancien maire de Toulouse Pierre Cohen (presque) candidat au Capitole

-
Par , France Bleu Occitanie

Conforté par un sondage qui le met en tête des personnalités de gauche, l’ancien maire socialiste de Toulouse part en campagne « pour rassembler et faire gagner la gauche ». Même s’il n’est pas officiellement candidat au Capitole, c’est tout comme.

L'ancien maire socialiste de Toulouse Pierre Cohen
L'ancien maire socialiste de Toulouse Pierre Cohen © Maxppp - Christophe Morin

Toulouse, France

Pierre Cohen rêve-t-il de reprendre le Capitole, de prendre sa revanche sur le maire sortant LR Jean-Luc Moudenc ? Pour l’instant, l’ancien maire socialiste de Toulouse de 2008 à 2014 n’est pas officiellement candidat, mais il a décidé d’entrer en campagne pour les municipales de mars 2020. Il se présente comme le recours pour rassembler une gauche divisée qui pour l'instant part en ordre dispersé, entre la socialiste Nadia Pellefigue et le mouvement citoyen Archipel.

Enrayer la machine à perdre

L’ancien maire socialiste de Toulouse, aujourd’hui membre de Génération.s  le mouvement crée par Benoit Hamon, se bat depuis plusieurs mois pour que la gauche parte unie dans la bataille. Il sait d’expérience que la division est vouée à l’échec. En 2014, la gauche s’était dispersée sur trois listes et il avait perdu de 6.000 voix. Il se propose donc d’être le chef de file d’un rassemblement de la gauche et écologiste aux municipales de Mars prochain.

En tête des personnalités à gauche

Pierre Cohen a pris sa décision aux vues d’un sondage qui le place en tête des personnalités de gauche les plus connues des toulousains (69%), devant la socialiste Isabelle Hardy (20%), l’écologiste Antoine Maurice (20%), le porte-parole d'Archipel Maxime Le Texier et le MRC Thierry Cotelle (15 % chacun).

Surtout, ce sondage IFOP (commandé par son mouvement Génération.s) montre que les personnes interrogées sont majoritairement favorables à 41% à une liste de gauche bâtie autour des partis politiques de gauche (PS, PC, EELV, Génération’s et la France Insoumise) avec le renfort de forces citoyennes, contre 12% à une liste citoyenne type Archipel.

« Je prends mes responsabilités »

« Nul ne peut nier que sans une liste d’union de toutes les forces de gauche, des écologistes et des forces citoyennes, il sera complexe de faire tomber la majorité de droite de Jean Luc Moudenc, constate Pierre Cohen. « Hors nous assistons ces dernières semaines à une cristallisation de deux stratégies à gauche qui se tournent le dos et qui indéniablement n’assurent pas les conditions de la victoire. »

Face à cette situation, j’ai décidé de prendre mes responsabilités pour assurer les conditions d’une liste unique à gauche pour gagner Toulouse.

Pierre Cohen "J'ai envie que la gauche gagne"

Pierre Cohen pense-t-il au Capitole quand il se rase le matin ?

« J’ai envie que la gauche gagne » répond-il. Mais il pense que les toulousains ne l’ont pas oublié, « le souvenir que l’on a de moi, il n’est pas forcément désagréable. »

Pierre Cohen estime qu’il n’est pas trop tard pour enrayer ce qu’il appelle lui-même la « machine à perdre à gauche. » « La campagne ne fait que commencer, je suis bien placé pour savoir que beaucoup de choses se concrétisent dans les dernières semaines. » assure l’ancien maire de Toulouse.

Union de la gauche, mission impossible ?

D’ici là, il faudra rassembler une gauche toulousaine désunie. A 5 mois des municipales, la vice-présidente du conseil régional Nadia Pellefigue soutenue par le PS, le PC et les radicaux de gauche est déjà en campagne. « L’important, c’est la dynamique des toulousains que je rencontre depuis des mois »

Il n’y a que l’avenir des toulousains et des toulousaines qui m’intéresse- se borne à répondre Nadia Pellefigue à l’initiative d’union de la gauche lancée par Pierre Cohen.

De son côté, le mouvement « Archipel Citoyen » qui veut ouvrir une alternative aux partis traditionnels, doit désigner sa tête de liste cette mi-novembre. Le mouvement citoyen a été rejoint par les écologistes et la France Insoumise.

En se lançant dans la campagne, Pierre Cohen prend le risque, en cas d’échec de sa mission de rassemblement, de créer une troisième liste à gauche, ce qui compliquerait la conquête du Capitole. L'ancien maire de Toulouse qui a déjà rassemblé 500 signatures pour une liste unie de la gauche tiendra sa première réunion le 14 novembre prochain

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu