Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'ancien ministre mayennais Jean Arthuis président de la commission chargée de la gestion de la dette Covid-19

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

L'ancien ministre et ex-président du conseil général de la Mayenne, Jean Arthuis, a été choisi par le gouvernement pour présider la commission chargée de la gestion de la dette issue de la crise sanitaire.

Jean Arthuis
Jean Arthuis © Maxppp - Alexandre MARCHI

Le Premier ministre Jean Castex installe ce vendredi la commission sur l'avenir des finances publiques, chargée notamment de faire des propositions au gouvernement sur le remboursement de la dette issue de la crise du Covid-19, avec comme contrainte de ne pas augmenter les impôts. 

Cette commission, dont le principe avait été annoncé début novembre par le ministre des comptes publics Olivier Dussopt, sera présidée par l'ancien ministre et ancien président du conseil général de la Mayenne Jean Arthuis, un proche d'Emmanuel Macron. 

L'identité de plusieurs de ses 10 membres avait déjà été dévoilée fin novembre : Laurence Parisot, l'ancienne présidente du Medef, la socialiste Marisol Touraine, ancienne ministre des Affaires sociales et de la Santé sous François Hollande, mais aussi le PDG d'Aéroport de Paris Augustin de Romanet, le directeur général de l'Insee Jean-Luc Tavernier et l'économiste italo-suisse Beatrice Weder di Mauro, qui a notamment conseillé les chanceliers allemands Gerhard Schroeder et Angela Merkel.  

La commission devra proposer, d'ici la fin février, des scénarios de rétablissement des finances publiques à moyen terme, des propositions de gestion de la dette issue de la crise du Covid, ainsi que des recommandations pour améliorer l'efficacité du pilotage des finances publiques.  Seule contrainte, a prévenu le Premier ministre : "respecter la priorité du gouvernement de tenir la trajectoire fiscale, notamment les baisses d'impôts", et donc une éventuelle hausse d'impôt "est écartée d'emblée".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess