Politique

L'ancien président de l'UMP en Dordogne n'ira pas voter à la primaire de la droite

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord lundi 31 octobre 2016 à 8:35

Daniel Garrigue, le maire gaulliste de Bergerac
Daniel Garrigue, le maire gaulliste de Bergerac © Radio France - Antoine Balandra

Daniel Garrigue, le maire de Bergerac, ancien président de l'UMP en Dordogne jusqu'en 2008 était l'invité du matin de France Bleu Périgord ce lundi matin. Il a affirmé qu'il n'irait pas voter à la primaire à droite fin novembre.

Daniel Garrigue, le maire de Bergerac, ancien président de l'UMP en Dordogne jusqu'en 2008 était l'invité du matin de France Bleu Périgord ce lundi matin. Il a affirmé qu'il n'irait pas voter à la primaire à droite fin novembre.

"Non je n'irai pas voter, je l'ai dit à Alain Juppé à l'époque... S'il était parti en candidat de rassemblement, je l'aurais soutenu, il a préféré s'enfermer à droite, c'est son choix, mais moi cela ne me concerne pas" dit Daniel Garrigue.

"Mon paysage aujourd'hui ce n'est pas les Républicains, mon paysage politique est beaucoup plus large, je m'intéresse beaucoup à ce qui se passe à gauche" poursuit l'élu qui se dit "gaulliste de gauche".

Réécoutez l'interview complète de Daniel Garrigue

Selon Daniel Garrigue, il y aura un besoin de recomposition à gauche, et sa famille politique dit-il, les gaullistes de gauche, auront pense-t-il un rôle à jouer. Mais pas question pour le maire de Bergerac d'aller voter à la primaire à gauche, ni d'annoncer un soutien à un candidat.

"Dans le principe, je ne suis pas favorable aux primaires, les institutions de la 5e République, c'est la démocratie directe" dit Daniel Garrigue

"Il manque un homme providentiel" estime-t-il.

Les législatives ? Pas pour lui... enfin sauf catastrophe

"Je ne soutiendrai pas Gaëlle Blanc" dit Daniel Garrigue, en évoquant les prochaines législatives en bergeracois et son adjointe, pour l'instant investie par Les Républicains. Pas plus que Thierry Boidé, qui conteste cette investiture. "J'ai quitté l'UMP il y a 8 ans, j'étais en conflit complet, je ne partage pas leur vision des choses, je considère qu'ils se sont écartés du gaullisme" dit Daniel Garrigue.

Quant à ses ambitions... "Je sais à quel point c'est difficile d'être non inscrit... a priori je n'irai pas, sauf s'il y a des événements graves" dit l'élu bergeracois. Il dit préférer se consacrer à l'écriture de son ouvrage sur le gaullisme de gauche. Un mandat européen? Peut être dit il.

"Imaginons que monsieur Sarkozy l'emporte à la primaire... ou que Madame Le Pen soit élue président de la République" glisse cependant Daniel Garrigue... Dans ce cas, je m'engagerai immédiatement dit-il.

Partager sur :