Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'ancienne députée du Doubs et secrétaire d'Etat aux personnes âgées Paulette Guinchard est décédée

Paulette Guinchard, qui fut députée du Doubs, secrétaire d'Etat aux personnes âgées, vice -présidente de l'Assemblée Nationale, est décédée ce jeudi à l'âge de 71 ans. Elle est notamment à l'origine de l'APA, l'Allocation personnalisée d'autonomie.

Paulette Guinchard à l'Assemblée Nationale en 2007
Paulette Guinchard à l'Assemblée Nationale en 2007 © Maxppp - Christophe Morin

Paulette Guinchard, ancienne députée socialiste du Doubs, secrétaire d'Etat aux personnes âgées du gouvernement Jospin, élue municipale et régionale, est décédée ce jeudi à l'âge de 71 ans. Elle avait quitté la vie politique en 2007 pour des raisons de santé. Gravement malade depuis de longues années, Paulette Guinchard a choisi de mettre fin à ses jours à travers le suicide assisté. 

Fille d'une famille d'agriculteurs de Reugney, Paulette Guinchard  débute en politique à 20 ans, en adhérant au PSU de Michel Rocard. Egalement militante CFDT, elle fait des études d'infirmière en psychiatrie, avant d'orienter sa carrière professionnelle dans le domaine de la formation pour les soins aux personnes âgées. 

Conseillère municipale de Besançon et conseillère régionale

En 1983, elle est élue sur la liste du maire socialiste de Besançon Robert Schwint, qui lui confie le poste d'adjointe à l'environnement. Elle siègera au conseil municipal de Besançon pendant près de 25 ans.  Paulette Guinchard qui rejoint le Parti socialiste en 1986, est élue la même année conseillère régionale de Franche-Comté, elle y restera jusqu'en 1997.

L'année 1997 constituera le tournant de sa carrière politique: contre toute attente, Paulette Guinchard est élue députée de la 2e circonscription du Doubs face à l'UDF Michel Jacquemin. Et deux ans plus tard, le Premier ministre Lionel Jospin demande à cette professionnelle du 3e âge de rédiger un rapport: "Vieillir en France" et de proposer au gouvernement une nouvelle politique pour les personnes âgées et leurs familles confrontées à la perte d'autonomie.

La créatrice de l'allocation personnalisée d'autonomie, toujours en vigueur

Dans ce texte, Paulette Guinchard défend la création de l'APA, cette allocation personnalisée d'autonomie pour aider les personnes âgées dépendantes, toujours en place actuellement. C'est elle qui sera rapporteur de ce projet de loi, et qui sera chargée de mettre la loi en oeuvre, puisqu'elle quitte l'Assemblée Nationale en 2001 pour entrer au gouvernement de Lionel Jospin, au poste de secrétaire d'Etat aux personnes âgées.   

Paulette Guinchard sur le banc du gouvernement à l'Assemblée Nationale le 28 mars 2001, au lendemain de sa nomination comme secrétaire d'Etat.
Paulette Guinchard sur le banc du gouvernement à l'Assemblée Nationale le 28 mars 2001, au lendemain de sa nomination comme secrétaire d'Etat. © AFP - Joël Saget

Une élue proche des gens et profondément humaine

Paulette Guinchard était une élue pétrie d'humanisme, une femme politique simple, proche des gens, elle avait le contact facile et chaleureux avec tous, beaucoup de ses électeurs l'appelaient simplement "Paulette". Au palais Bourbon comme au gouvernement elle ne s'est jamais départi de l'accent franc-comtois qui signait ses origines. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En 2002, après la défaite de la gauche et malgré la vague bleue, Paulette Guinchard est réélue députée et elle devient vice-présidente de l'Assemblée Nationale, mais son grand regret aura été que Jean-Louis Fousseret lui ait été l'année précédente préféré par le PS pour succéder à Robert Schwint à la mairie de Besançon.  A la fin de ce second mandat en 2007, déjà malade , elle décide de quitter la vie politique. Ces dernières années, très diminuée par la maladie, elle n'était plus que très peu intervenue en public.

Elle a choisi de recourir au suicide assisté en Suisse pour mettre fin à son existence. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess