Politique

L'antenne niçoise du Conseil régional menacée de fermeture

Par Laurent Vareille, France Bleu Azur et France Bleu mercredi 13 janvier 2016 à 20:25

L'antenne niçoise du Conseil Régional
L'antenne niçoise du Conseil Régional - David Di Giacomo

Christian Estrosi souhaite fermer les antennes départementales du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, comme celle de Nice à côte de la cathédrale Notre-Dame. Les réactions sont nombreuses.

Le nouveau président du Conseil régional de la région PACA n'y va pas pas quatre chemins. Christian Estrosi veut faire des économies de fonctionnement et a donc décidé de fermer les antennes départementales du Conseil régional. 

Exemple, celle de Nice, sur l'avenue Jean Médecin, en face de la cathédrale Notre-Dame qui coûte 700.000 euros par an. Dans ces locaux, une trentaine de fonctionnaires territoriaux travaillent et pourraient bien devoir déménager dans les mois à venir. Ils seraient alors redéployés dans d'autres collectivités, sur d'autres sites.

Une antenne oui, mais sous une autre forme

"La région peut être présente autrement" précise Anthony Borré, le directeur de cabinet de Christian Estrosi. Il dit étudier une autre manière d'amener la région auprès des administrés. "Nous allons donner à ces antennes une autre forme" précise-t-il.

Moins de proximité

Mais cette idée de fermeture n'est pas du goût de tout le monde. Il y a d'abord *les syndicats des fonctionnaires qui __*craignent des mutations forcés

Les opposants politiques également y vont de leurs critiques. Le premier a avoir réagi est l'ex vice-président de la région, le socialiste Patrick Allemand. Pour lui, fermer les antennes revient à enlever de la proximité et du service public. 

Pour Olivier Bettati, conseiller régional FN, le maire de Nice veut tout simplement "garder tout pour lui" et "empêcher les élus de travailler dans un lieu qui leur est dédié".

"Pour la politique c'est dans les permanences" rétorque alors le directeur de cabinet du nouveau président de région. Le ton est donné !