Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Ardéchois Olivier Dussopt épinglé par Mediapart pour des lithographies offertes par la Saur à Annonay

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

L'ancien maire d'Annonay (Ardèche) Olivier Dussopt est mis en cause par Mediapart pour avoir accepté deux lithographies offertes par l'un des dirigeants de la Saur en Ardèche, alors qu'un contrat avec ce gestionnaire de l'eau était en négociation.

Olivier Dussopt, secrétaire d'Etat à la fonction publique
Olivier Dussopt, secrétaire d'Etat à la fonction publique © Radio France - Florence Beaudet

L'Ardéchois Olivier Dussopt est accusé par le site d'information Mediapart d'avoir accepté le cadeau de l'un des responsables de la Saur en Ardèche, alors qu'il était maire d'Annonay et sur le point de conclure un accord avec l'entreprise de gestion de l'eau pour sa commune.

L'affaire remonte à fin janvier 2017. Olivier Dussopt n'était pas encore secrétaire d'Etat mais était toujours député et maire d'Annonay. Selon Mediapart, il aurait alors accepté deux lithographies signées de l'artiste Gérard Garouste offertes par l'intermédiaire de Franck Meneroux, l'un des dirigeants de la Saur en Ardèche, alors qu'il avait annoncé un partenariat industriel avec l'entreprise de gestion de l'eau quelques jours plus tôt. Le contrat, qui concernait "l'installation d'un micro-turbine hydroélectrique sur la commune", a été formellement signé six mois plus tard, le 1er juin 2017.

Olivier Dussopt reconnaît "un cadeau d'entreprise" qu'il assure avoir restitué

Contacté par Mediapart ce mardi, Olivier Dussopt a d'abord invoqué un cadeau d'"ami" avant de reconnaître "un cadeau d'entreprise". Ces oeuvres sont estimées dans leur ensemble à "un peu plus de deux mille euros, achat et encadrement compris", indique le site d'information. Mais alors que le déontologue de l'Assemblée nationale requiert de déclarer des cadeaux supérieurs à 150 euros, le secrétaire d'Etat reconnaît à Mediapart qu'il n'a pas déclaré ces deux lithographies, dont il assure qu'il ignorait la valeur.

Olivier Dussopt précise ensuite qu'il a "par ailleurs, et pour éviter tout polémique, décidé de restituer ce cadeau dans les plus brefs délais". Il indique aussi avoir saisi le déontologue de l'Assemblée pour "afin qu’il vérifie la conformité de [s]on choix initial". L'ancien maire d'Annonay assure aussi que l'attribution de contrats à la Saur s'est faite en fonction de "critères de choix fixés par le cahier des charges de l'appel d'offres" sans qu'il intervienne dans la procédure et que "la Saur a remporté ces marchés pour lesquels elle était la mieux-disante". La Saur, de son côté, a précisé avoir "diligenté une enquête interne".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu