Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Griveaux : qui sont Piotr Pavlenski et Alexandra de Taddeo ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Paris

L'artiste contestataire russe Piotr Pavlenski, qui a revendiqué la mise en ligne les vidéos à caractère sexuel qui ont poussé Benjamin Griveaux, le candidat officiel de La République en Marche, à renoncer à briguer la mairie de Paris, a été mis en garde à vue avec sa compagne.

L'artiste contestataire russe Piotr Pavlenski a revendiqué avoir mis en ligne la vidéo à caractère sexuel qui a entraîné le retrait de la candidature de Benjamin Griveaux à la mairie de Paris.
L'artiste contestataire russe Piotr Pavlenski a revendiqué avoir mis en ligne la vidéo à caractère sexuel qui a entraîné le retrait de la candidature de Benjamin Griveaux à la mairie de Paris. © Maxppp - Aurelien Morissard

Il dit avoir voulu ainsi "dénoncer l'hypocrisie" de Benjamin Griveaux. Piotr Pavlenski, artiste contestataire russe connu pour ses performances spectaculaires et réfugié politique en France depuis mai 2017, a revendiqué jeudi soir auprès du journal Libération la mise en ligne de vidéos à caractère sexuel attribuées à l'ex porte-parole du gouvernement. Leur diffusion sur les réseaux sociaux jeudi ont poussé le candidat LREM à se retirer de la course à la mairie de Paris vendredi matin.

"La façon dont il a obtenu la vidéo n’est pas claire à ce stade", peut-on lire sur le site internet du journal qui raconte avoir reçu un appel de l'artiste. "C'est quelqu'un qui s'appuie en permanence sur les valeurs familiales, qui dit qu'il veut être le maire des familles et cite toujours en exemple sa femme et ses enfants. Mais il fait tout le contraire", a expliqué Piotr Pavlenski. "Ça ne me dérange pas que les gens aient la sexualité qu'ils veulent, ils peuvent même baiser des animaux, pas de problème, mais ils doivent être honnêtes", a-t-il poursuivi.  "Lui veut être le chef de la ville et il ment aux électeurs. Je vis désormais en France, je suis Parisien, c'est important pour moi", a ajouté le Russe de 35 ans, mis en garde à vue dimanche avec sa compagne. 

"Il ment aux électeurs" 

Adepte des actions spectaculaires, Piotr Pavlenski s'est fait connaître en défiant les autorités russes. En juin 2016, il a notamment fait sept mois de détention avant d'être condamné à une amende pour avoir incendié les portes du siège historique de l'ex-KGB, les services de sécurité russes. En 2012, il s'était cousu les lèvres en soutien aux Pussy Riot, un groupe de jeunes femmes condamnées en Russie à deux ans de camp pour avoir "profané" la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou au cours d'une "prière punk" qui critiquait ouvertement le président Vladimir Poutine.

En janvier 2019 enfin, il a été condamné à trois ans de prison, dont deux ans avec sursis, pour avoir incendié la façade d'une succursale de la Banque de France dans la capitale en octobre 2017. Une performance artistique selon lui, qui visait à dénoncer la présence de l'établissement bancaire sur la place de la Bastille. 

La compagne de l'artiste en garde à vue

Placée en garde à vue avec Piotr Pavlenski pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" et "diffusion sans l'accord de la personne d'images à caractères sexuel" samedi soir, Alexandra de Taddeo est soupçonnée d'être la jeune femme à laquelle étaient destinées les vidéos intimes de Benjamin Griveaux. Selon plusieurs médias, elle est âgée de 29 ans, originaire de Metz, et dit être en couple avec l'artiste et activiste russe depuis janvier 2019. 

"C'est loin d'être une anarchiste", a affirmé son père à franceinfo dressant le portrait d'une étudiante sérieuse qui "vit depuis 10 ans à Paris dans un appartement" et "n'est pas en rupture familiale". Toujours selon les parents de la jeune femme, Piotr Pavlenski "n'est pas son petit ami officiel, c'est une connaissance qui a émergé récemment dans sa vie", "soit elle est inconsciente, soit elle s'est fait manipuler" estiment-ils.

- - Aucun(e)
- - -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu