Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Élections territoriales en Corse

L'Assemblée de Corse en transition

jeudi 26 octobre 2017 à 10:52 Par Hélène Battini et Marion Galland, France Bleu RCFM

L’avant dernière session de l'Assemblée de Corse, avant les élections de décembre et le passage à la collectivité unique, a lieu ces deux jours à Ajaccio. Une session de travail très chargée en perspective.

L'assemblée de Corse se réunie en session les 26 et 27 octobre  à Ajaccio pour l'avant dernière fois.
L'assemblée de Corse se réunie en session les 26 et 27 octobre à Ajaccio pour l'avant dernière fois. © Maxppp - maxppp

Corse, France

Les conseillers se retrouvent dès ce jeudi dans l'hémicycle pour une session très chargée. Au menu une multitude de dossiers : transports, infrastructures routières, portuaires, aéroportuaires, aménagement du territoire, éducation et bien plus encore.

Une session très « politique »

C'est quasiment le dernier rendez-vous des conseillers territoriaux avant le passage à la nouvelle collectivité et surtout avant les élections des 3 et 10 décembre prochains. Dernière occasion ou presque pour l'actuelle mandature de faire passer des dossiers. Pas moins de 62 rapports seront donc étudiés, ainsi que les motions et questions orales. Une session à rallonge en prévision, où viendront surement se mêler de nombreuses joutes politiques. Les prochaines territoriales vont planer au-dessus de l'hémicycle tout au long de ces deux journées. Le dossier du maritime aurait dû être abordé, mais il ne figure finalement pas à l'ordre du jour, sans doute suite à l'enquête du parquet financier sur la vente des navires. La session devrait d'ailleurs s'ouvrir sur une question orale posée par le Front National sur la transparence de la politique maritime.

Les conseillers se retrouveront pour une ultime session le 10 novembre prochain.

Une collectivité unique, mais des sessions beaucoup plus nombreuses...

Jean-Guy Talamoni, le président de l'Assemblée de Corse : « Nous avons déjà anticipé, j’ai réussi à faire en sorte qu’il y ait un temps de parole maximum pour les groupes par dossier, ce qui faisait perdre un temps considérable puisqu’ on peut dire finalement en quelques minutes à peu près aussi bien les choses… Compte tenu des ordres du jour que nous aurons (enfin ceux qui siègeront dans la prochaine assemblée…) il faudra sans doute se réunir plus que deux jours par mois. La commission permanente, qui aujourd’hui a un rôle technique, aura à prendre des décisions, ce qui allègera le travail en séance publique. Il faut que les commissions prennent toutes leur place de manière à ce que les séances publiques soient les plus brèves possible. Il est très peu probable pour que nous restions sur deux jours par mois de réunion, ce ne sera probablement pas suffisant. »