Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"L'assemblée des maires doit être la base de la communauté urbaine" pour le maire de Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

Au lendemain de sa réélection à la mairie de Limoges, Emile-Roger Lombertie était l'invité de France Bleu Limousin. Parmi les sujets évoqués au micro de Françoise Pain : la communauté urbaine, l'environnement et l'abstention.

Emile-Roger Lombertie était l'invité de France Bleu Limousin à 8h15
Emile-Roger Lombertie était l'invité de France Bleu Limousin à 8h15 © Radio France - Grégory Choquené

Sa liste a obtenue une large victoire aux municipales à Limoges, avec 59% des voix au second tour dimanche, face à la liste de gauche de Thierry Miguel. Le maire LR Emile-Roger Lombertie estime que c'est le fruit "d'un véritable échange" entre son équipe et les Limougeauds. Il rappelle qu'il était tenté de s'arrêter à un mandat, mais que des habitants lui ont demandé de continuer.

"Limoges existe et nous sommes là pour le faire rayonner", martèle le maire LR, qui dit avoir reçu de nombreux appels et messages de félicitations de toute la France. Ce rayonnement est l'un de ses objectifs, et il passe aussi par la communauté urbaine ne s'est pas assez emparé de la marque "Limoges" selon lui :  "Ça ne signifie pas que la ville commande au territoire, mais que le territoire travaille avec cette jolie marque, connue internationalement, pour le bien de tous les habitants du territoire", explique Emile-Roger Lombertie.

Nous avons montré que nous souhaitions une communauté urbaine apaisée.

La communauté urbaine, et sa gouvernance, c'est LE sujet après ces municipales, car plusieurs villes de la CU ont changé de majorité. Où penchera la présidence ? Emile-Roger Lombertie met de côté "les tendances partisanes" pour défendre "une vraie gouvernance horizontale", expliquant qu'il souhaite "que l'assemblée des maires soit la base de cette communauté urbaine", avec "un bilan, un projet et une dynamique de territoire". 

Alors qu'Europe Ecologie s'impose lors des ces municipales dans plusieurs grandes villes, le maire de Limoges rappelle que l'environnement est "un axe fort", et qu'il souhaite continuer, parce que "sans protection de l'environnement, il n'y a pas de protection de l'humain".  Quant au fonctionnement du conseil municipal, Emile-Roger Lombertie tacle son futur opposant, Thierry Miguel qui affirme vouloir être constructif : "Si le ton doit rester celui de la campagne, ça ne sera pas possible !" 

Le maire de Limoges proposera des présidences de commission à l'opposition mais rappelle que les élus PS avait jusqu'ici refusé, au contraire de l'insoumise Danielle Soury, "avec tous les éléments qu'elle a voulus, et avec un cœur et un engagement remarquable"

L'abstention, et le danger de la "dictature"

L'autre fait marquant de ces élections, c'est l'abstention : 4 électeurs sur 10 seulement se sont déplacés, et même 3 sur 10 à Limoges. "Si l'acte de vote n'est plus quelque-chose d'important, nous sommes au bord de la possibilité de voir arriver une dictature", redoute Emile-Roger Lombertie. 

Il raconte les images vues à la télévision la veille, avec des gens sur la plage à Marseille, qui expliquent que la politique, ça n'est pas "leur truc" : "S'ils sont sur la plage, c'est parce qu'il y a une démocratie, et qu'elle leur permet de vivre tranquilles"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu