Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Assemblée vote à nouveau l'ouverture de la PMA à toutes les femmes

-
Par , France Bleu

L'Assemblée nationale a de nouveau adopté mercredi soir l'ouverture de la PMA, la procréation médicalement assistée, à toutes les femmes. C'est à dire aussi aux célibataires et aux couples de lesbiennes.

Une manifestation pour la PMA pour toutes à Paris en 2013
Une manifestation pour la PMA pour toutes à Paris en 2013 © Maxppp - Vincent Isore

C'était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron et la mesure phare du projet de loi bioéthique : l'ouverture de la PMA à toutes les femmes a été adoptée tard dans la soirée mercredi par une assemblée clairsemée.

Moins d'une centaine de députés étaient présents pour ce vote, qui alimente pourtant des débats passionnés. Cet article a été adopté par [66 voix pour, 27 contre et 3 abstentions](http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

550 amendements avaient été déposés pour ce seul article 1er, celui qui donc autorise le recours à la procréation médicalement assistée pour les femmes célibataires et les couples de lesbiennes, mariées ou non

Le texte prévoit aussi que la PMA soit remboursée par la Sécurité sociale, comme c'est le cas actuellement pour les couples hétérosexuels. Les députés ont en revanche rejeté à nouveau la PMA post-mortem, c'est à dire la possibilité d'inséminer une femme avec le sperme d'un conjoint décédé, comme cela se fait en Espagne et en Belgique, et l'ouverture de la PMA aux hommes transgenres.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess