Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

L'assistant parlementaire de Marine Le Pen accusé d'insultes racistes contre le vigile d'un bar lillois

dimanche 11 mars 2018 à 13:38 - Mis à jour le dimanche 11 mars 2018 à 13:40 Par Xavier Demagny et Hélène Fromenty, France Bleu

Dans une vidéo postée sur Twitter, on voit Davy Rodriguez, numéro deux du Front national jeunesse (FNJ) et assistant parlementaire de Marine Le Pen proférer l'insulte "sale nègre". Selon BuzzFeed, il visait le vigile d'un bar de Lille (Nord) où se tient le congrès du Front national.

L'assistant parlementaire de Marine Le Pen et Sébastien Chenu est accusé d'insultes racistes contre le vigile d'un bar lillois.
L'assistant parlementaire de Marine Le Pen et Sébastien Chenu est accusé d'insultes racistes contre le vigile d'un bar lillois. - Capture d'écran Twitter

La séquence fait tâche, en plein congrès du Front national à Lille (Nord) samedi et dimanche. Dans une vidéo postée sur Twitter, Davy Rodriguez, numéro deux du Front national jeunesse (FNJ) et assistant parlementaire des deux députés Marine Le Pen et Sébastien Chenu, proférer l'insulte "espèce de sale nègre". 

La vidéo, postée sur Twitter par un anonyme, a été supprimée puis repostée par d'autres utilisateurs du réseau social. On voit les amis de Davy Rodriguez tenter de le calmer et de le raisonner : "Tu crois que Marine [Le Pen] et Sébastien [Chenu] aimeraient te voir comme ça ?" dit l'un d'entre eux. "J'en ai rien à foutre de Sébastien" répond le jeune frontiste. 

Le vigile d'un bar lillois visé, selon BuzzFeed

Selon le site BuzzFeed, ces insultes visent le vigile d'un bar de Lille (Nord) où se tient le congrès du Front national. Dans cette vidéo, Cédric, le vigile en question, explique que l'altercation a débuté après un incident entre lui et un autre membre du FN qui s'est fait mal en essayant d'ouvrir une porte. C'est alors que Davy Rodriguez est venu dire à son ami : "Ne lui adresse pas la parole, ces gens-là n'ont pas d'éducation", raconte le vigile.

C'est ensuite que les choses se sont envenimées, avec des injures racistes. "Il a voulu se battre [...] il m'a dit 'sale africain, rentre chez toi, tu n'as rien à foutre ici'. Même s'il est bourré, il n'a pas à me traiter de sous-homme" poursuit Cédric qui rappelle à la fin de la vidéo que "la soirée s'est bien terminée finalement".

Suspendu par le FNJ

Davy Rodriguez, numéro 2 du Front national de la jeunesse (FNJ) a fait l'objet dimanche d'une suspension du mouvement d'extrême droite après la diffusion de la vidéo.  

Soutien de Sébastien Chenu, dégoût de Gilbert Collard

"Il me dit que ce n'est pas lui qui a tenu ce genre de propos. Il conteste, je crois ce qu'il me dit et s'il se trouvait qu'il ne me dit pas la vérité et qu'il avait tenu ce genre de propos, il serait sanctionné" a réagi dimanche sur franceinfo, Sébastien Chenu, député du Nord, et porte-parole du FN.

Le député Gilbert Collard s'est lui dit "malade" des propos racistes qui auraient été tenus par Davy Rodriguez : "On attend tous des sanctions fermes. Chenu doit prendre des dispositions tout de suite."

"Une agression inadmissible"

De son côté l'association SOS Racisme condamne dans un communiqué "des propos racistes d'une virulence inouïe". "Ce militant du Front national montre ce qu'est le vrai visage d'un parti qui cherche à changer de nom mais qui n'est pas près de changer d'idéologie" peut-on lire dans le document. SOS Racisme n'exclut pas de donner une suite judiciaire à cette "inadmissible agression raciste".