Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : L'avenir institutionnel de l'Alsace dans le Grand Est

Consultation : pour une majorité d'internautes, l'avenir de l'Alsace n'est pas dans le Grand Est

mardi 26 septembre 2017 à 18:16 - Mis à jour le dimanche 1 octobre 2017 à 18:55 Par Blandine Costentin et Lucile Guillotin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Les parlementaires alsaciens se retrouvent à Paris le 3 octobre pour débattre de l'avenir institutionnel de l'Alsace, intégrée dans le Grand Est depuis janvier 2016. Certains pensent qu'il faut en sortir, tout comme la majorité des internautes qui se sont exprimés sur francebleu.fr.

Selon notre consultation, une majorité d'internautes se prononce pour que l'Alsace sorte de la région Grand Est.
Selon notre consultation, une majorité d'internautes se prononce pour que l'Alsace sorte de la région Grand Est. © Maxppp - Photo de fond : Alexandre Marchi

Alsace, France

Plus d'un an et demi après la naissance du Grand Est, de nombreux élus alsaciens et des membres de la société civile ne se satisfont pas de cette nouvelle collectivité. Les députés et sénateurs alsaciens se retrouvent mardi 3 octobre à Paris pour tenter de se mettre d'accord. Une réunion prévue longtemps avant la démission de Philippe Richert de la présidence du Grand Est.

Faut-il rester dans le Grand Est ou quitter la Lorraine et la Champagne-Ardenne ? Les départements alsaciens doivent-ils finalement fusionner pour former une nouvelle collectivité unique ? Selon la consultation organisée sur francebleu.fr, entre mardi 25 septembre et dimanche 1er octobre, les 1.795 internautes qui se sont exprimés estiment :

  • à 84,5% pour que l'Alsace sorte du Grand Est et devienne une collectivité unique rassemblant les compétences de la région et des deux départements
  • à 7,9% pour que l'Alsace reste dans le Grand Est, telle quelle
  • à 7,6% pour que l'Alsace reste dans le Grand Est et devienne une collectivité inédite, rassemblant certaines compétences régionales et celles des deux départements

France Bleu Alsace rend compte de vos avis lors d'une matinale spéciale, lundi 2 octobre, de 6h à 8h30.

  • Invité à 7h15 : Raphaël Schellenberger, député LR du Haut-Rhin.
  • A 7h43, débat entre Sylvain Wasermann (député REM et vice-président de la région et Frédéric Bierry (président LR département du Bas-Rhin).

Ces options, en particulier celles qui prévoient un nouveau statut pour l'Alsace, sont défendues par de nombreux élus alsaciens :

  • Plan A : sortir de la région Grand Est et créer une collectivité unique d’Alsace par la fusion des départements, une super région Alsace qui cumule les compétences régionales et départementales. Qui défend cette option ? Frédéric Bierry, le président du conseil départemental du Bas-Rhin ou encore les députés LR Eric Straumann et Laurent Furst.
  • Plan B : rester dans le Grand Est, mais créer un modèle nouveau de collectivité alsacienne, avec la fusion des départements, et des transferts de compétence de la grande région et de l'Etat. L'exemple le plus cité est le domaine transfrontalier. Qui défend cette option ? Le sénateur UDI Jean-Marie Bockel, la sénatrice REM Patricia Schillinger ou encore Olivier Becht, député Les Constructifs.

Ces propositions sont-elles réalistes ? La fusion des départements, certes repoussée par référendum en 2013, est toujours possible. Il faut pour cela une délibération des deux conseils départementaux, haut-rhinois et bas-rhinois, puis un décret de l'Etat. En avril 2017, un sondage CSA commandé par le parti régionaliste Unser Land indiquait que 73% des personnes interrogées (résidant en Alsace) souhaitaient un conseil unique d'Alsace. Pour ce qui est des transferts de compétence, le professeur de droit public Robert Hertzog met en garde : de nouvelles compétences doivent être financées.

Faire sortir l'Alsace du Grand Est devrait passer par une loi pour créer la nouvelle région Alsace... et la nouvelle région Lorraine Champagne-Ardenne, précise encore Robert Hertzog. Dans tous les cas, rien ne serait possible avant la fin de la mandature actuelle, c'est-à-dire 2021. Mais Philippe Richert, président du Grand Est et de l'association des Régions de France, a récemment rappelé ce que le chef de l'Etat Emmanuel Macron pense du sujet : "On ne reviendra pas en arrière".

Vos avis

VOIR AUSSI : Redonner une existence institutionnelle à l'Alsace : des parlementaires y travaillent

Les dates clés de l'évolution institutionnelle de l'Alsace

  • 3 octobre 2017 : rendez-vous des parlementaires alsaciens à Paris
  • 1er janvier 2016 : entrée en vigueur du redécoupage des régions : Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne forment le Grand Est
  • 11 octobre 2014 : plusieurs milliers de personnes dans les rues de Strasbourg contre la fusion Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne. Parmi elles, de nombreux élus, dont Philippe Richert, futur président du Grand Est.
  • 7 avril 2013 : le projet de fusion de conseil unique d’Alsace est rejeté par référendum, dans le cadre d’une forte abstention.