Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'échec de la candidature 2018 de Nîmes au patrimoine mondial de l'UNESCO

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La décision était attendue après plus de huit ans de travaux et de candidature : la ville de Nîmes ne sera pas inscrite dans l'immédiat au patrimoine mondial de l'UNESCO. Les 21 ambassadeurs préfèrent "différer" le dossier.

La séance plénière de l'UNESCO à Manama
La séance plénière de l'UNESCO à Manama - Mairie de Nîmes

Huit ans que la ville de Nîmes espérait ça. C'est ce samedi après-midi que la candidature de la capitale gardoise a été "différée". Elle ne figurera pas dans l'immédiat sur la liste très prisée des sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco. Les élus de la ville avaient fait le déplacement à Manama au Bahreïn pour défendre leur dossier.

"Nous pensions vraiment que nous étions dans les clous." - Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes

Dans la délégation nîmoise, le maire Jean-Paul Fournier, ainsi que Mary Bourgade et Daniel-Jean Valade. Après une matinée ce vendredi consacrée à un point sur le dossier avec Laurent Stéfanini, ambassadeur de France auprès de l’Unesco, et les services de l’État, les élus ont rejoint la salle de congrès pour assister à la séance plénière. Avant la nouvelle en fin d'après-midi ce samedi. 

"Je suis un peu surpris que des gens qui se targuent de culture ne soient pas plus cultivés que ça ni plus courageux que ça !" - Daniel-Jean Valade, adjoint à la culture de Nîmes

Le comité et ses 21 ambassadeurs a suivi les recommandations des experts de l'Icomos : pas d'inscription cette année et une demande de différer l'étude du dossier.

"On va remettre ça ! Avec tout le travail qui a été fait, il ne faut rien lâcher" - Mary Bourgade, adjointe en charge du dossier

La ville de Nîmes pourra se rattraper dès l'année prochaine en présentant une nouvelle candidature pour la 43ème session plénière. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess