Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

L'échec de la candidature 2018 de Nîmes au patrimoine mondial de l'UNESCO

samedi 30 juin 2018 à 16:39 Par Fabien Fourel, France Bleu Gard Lozère

La décision était attendue après plus de huit ans de travaux et de candidature : la ville de Nîmes ne sera pas inscrite dans l'immédiat au patrimoine mondial de l'UNESCO. Les 21 ambassadeurs préfèrent "différer" le dossier.

La séance plénière de l'UNESCO à Manama
La séance plénière de l'UNESCO à Manama - Mairie de Nîmes

Gard, France

Huit ans que la ville de Nîmes espérait ça. C'est ce samedi après-midi que la candidature de la capitale gardoise a été "différée". Elle ne figurera pas dans l'immédiat sur la liste très prisée des sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco. Les élus de la ville avaient fait le déplacement à Manama au Bahreïn pour défendre leur dossier.

"Nous pensions vraiment que nous étions dans les clous." - Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes

Dans la délégation nîmoise, le maire Jean-Paul Fournier, ainsi que Mary Bourgade et Daniel-Jean Valade. Après une matinée ce vendredi consacrée à un point sur le dossier avec Laurent Stéfanini, ambassadeur de France auprès de l’Unesco, et les services de l’État, les élus ont rejoint la salle de congrès pour assister à la séance plénière. Avant la nouvelle en fin d'après-midi ce samedi. 

"Je suis un peu surpris que des gens qui se targuent de culture ne soient pas plus cultivés que ça ni plus courageux que ça !" - Daniel-Jean Valade, adjoint à la culture de Nîmes

Le comité et ses 21 ambassadeurs a suivi les recommandations des experts de l'Icomos : pas d'inscription cette année et une demande de différer l'étude du dossier.

"On va remettre ça ! Avec tout le travail qui a été fait, il ne faut rien lâcher" - Mary Bourgade, adjointe en charge du dossier

La ville de Nîmes pourra se rattraper dès l'année prochaine en présentant une nouvelle candidature pour la 43ème session plénière.