Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'élue mayennaise Samia Soultani, vice-présidente LR des Pays de la Loire, appelle à une reconstruction sereine du parti

-
Par , France Bleu Mayenne

Une semaine après l’échec de son parti aux élections européennes, Laurent Wauquiez a annoncé, dimanche, sa démission de la présidence des Républicains.

Laurent Wauquiez
Laurent Wauquiez © Radio France - Sylvie Duchesne

Sur le plateau du 20h de TF1, Laurent Wauquiez a expliqué : "Au fond, pour le dire assez simplement : les victoires sont collectives, et les échecs sont solitaires. C’est comme ça. Il faut que je prenne mes responsabilités", avant d’officialiser une "décision mûrement réfléchie". "J’ai décidé de prendre du recul et (...) je me retire de ma fonction de président des Républicains", a précisé le président de la région Auvergne-Rhône Alpes. Des élus de la formation de droite réclamaient, depuis la débâcle des élections européennes, son départ. 

En Mayenne, l'une des principales personnalités de LR, Samia Soultani, vice-présidente de la Région Pays de la Loire, a appelé à la sagesse de tous et toutes afin d'éviter une nouvelle "guerre" des chefs à 10 mois des élections municipales et à trois ans de l'élection présidentielle. L'élue mayennaise a salué, sur twitter, la décision de Laurent Wauquiez "qui par sa démission montre que la priorité est de voir Les Républicains se reconstruire dans la sérénité et la priorité des priorités est de sortir de ce piège anti-démocratique du vote par défaut générant frustrations et désillusions". 

En revanche, Richard Chamaret, représentant d'Agir, le parti de droite qui travaille avec la majorité présidentielle, se montre beaucoup plus sévère. Il dénonce la ligne politique de Laurent Wauquiez "toujours plus proche de Le Pen" dit-il. L'adjoint au maire de Méral estime, pour sa part, que ce départ est annonciateur d'une nouvelle bataille mortifère, au sein de LR, pour le leadership. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess