Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'élue Nous Sommes Alenka Doulain demande la démission de Mohed Altrad à la mairie de Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

L'élue d'opposition Nous Sommes Alenka Doulain demande la démission de Mohed Altrad de son siège de conseiller municipal de Montpellier. Le milliardaire n'a jamais été présent en conseil depuis le début de son mandat il y a neuf mois.

Mohed Altrad et Alenka Doulain au moment de la campagne aux élections municipales de Montpellier
Mohed Altrad et Alenka Doulain au moment de la campagne aux élections municipales de Montpellier © Maxppp - JEAN MICHEL MART

Ils étaient alliés hier, ils sont adversaires aujourd'hui. La conseillère municipale d'opposition du mouvement Nous sommes, Alenka Doulain, souhaite la démission de Mohed Altrad de son mandat de conseiller municipal d'opposition. Elle évoque son absence du conseil depuis l'élection de Michaël Delafosse à la mairie de Montpellier le 28 juin 2020.  "Il faut laisser la place à des élus qui siègent" plaide-t-elle.  

Pourtant, Alenka Doulain avait fait liste commune avec Mohed Altrad pour le second tour des élections. Une alliance qui, pour le moins, avait surpris entre le mouvement très à gauche Nous Sommes et le milliardaire. Aujourd'hui, la chaise de conseiller municipal de l'opposition systématiquement vide de l'industriel, et ce depuis neuf mois, ça fait désordre. D'autant que Nous Sommes ne cesse de prôner la responsabilité des élus. 

Face à cette crise, on a besoin de tous les élus. Il faut honorer son mandat - Alenka Doulain

Mais Alenka Doulain assure que le débat n'est plus là. Elle demande la démission de son ancien allié parce que, dit-elle, "face à cette crise inédite, on a besoin de tous les élus. C'est du bon sens, il faut honorer son mandat" et elle demande aux autres conseillers quelques soient leurs couleurs politiques de la suivre dans cette démarche. Mais son appel n'est pas soutenu, y compris par l'écologiste Clothilde Ollier, qui elle aussi faisait partie de l'alliance hétéroclite du second tour. "Je laisse chacun prendre ses responsabilités."

C'est n'importe quoi - Mohed Altrad

Pour Mohed Altrad, "il n'est pas question de démissionner. C'est n'importe quoi, je ne ferai pas de commentaires. Le président de groupe va communiquer." Actuellement, l'industriel fait partie du groupe "Cœur et Action" avec Serge Guiseppin, le président, et Salim Jawari. SErge Guiseppin a en effet publié un communiqué, "Les nombreux électeurs qui ont fait confiance à Mohed Altrad, ne pouvaient imaginer qu'une de ses coéquipières trahirait aussi vite leur confiance. Le temps est peut-être venu pour Me Doulain de tirer les conséquences de cette situation en rendant son mandat qui revient à la liste et aux électeurs qui l'ont faite élire."

La morale en politique ça compte.

Il faut trois élus minimum pour pouvoir constituer un groupe en conseil municipal. Alenka Doulain et Clothilde Ollier ne font partie d'aucun groupe.

Alenka Doulain, élue Nous Sommes à la mairie de Montpellier, demande la démission de Mohed Altrad

Choix de la station

À venir dansDanssecondess