Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'emblématique maire d'Allauch, Roland Povinelli, est décédé à l'âge de 78 ans

-
Par , , France Bleu Provence

Il était le maire d'Allauch depuis 1975, Roland Povinelli, figure politique de la région est décédé d'une crise cardiaque, il avait 78 ans. L'ancien sénateur socialiste avait été hospitalisé des problèmes de santé récurrents. Il avait pourtant décidé de briguer un neuvième mandat.

Roland Povinelli qui a marqué la vie politique d'Allauch avec son caractère bien trempé.
Roland Povinelli qui a marqué la vie politique d'Allauch avec son caractère bien trempé. © Maxppp - Florian LAUNETTE

Ses proches comme ses opposants saluent la mémoire d'un homme qui aura transformé sa commune pendant plus de quatre décennies. Et pour cause, depuis 1975 Roland Povinelli était le maire d'Allauch. Et malgré cette longue vie politique, malgré son âge (78 ans) il s'était représenté aux dernières municipales. C'est un personnage emblématique de la vie politique régionale qui s'en est allé après une crise cardiaque. 

Un caractère bien trempé

Sa carrure imposante, son verbe haut, sa gouaille, Roland Povinelli était reconnaissable entre tous dans les rues de sa commune. Élu pour la première fois en 1975, il a imposé son caractère, pendant huit mandats consécutifs. Jean-Claude Gaudin se souvient de ses échange parfois musclés avec cet homme qui s'est farouchement opposé à la métropole et qui a toujours défendu la provençalité de sa ville située aux portes de Marseille.

Suppléant de Bernard Tapis aux législatives en 1993, vice président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, puis sénateur, l'ancien socialiste Roland Povinelli était un des derniers barons, mais son aura faiblissait depuis quelques années, notamment en raison de déboires judiciaires et de méthodes décriées. 

Des ennuis avec la justice

L’édile a notamment fait l’objet d’une mise en examen en juin 2015 pour abus de confiance, faux, utilisation privative de domaine public et détournement de fonds à la suite d’une enquête sur l’octroi de permis de construire suspects, d’emplois de complaisance et d’avantages indus à son entourage et à des proches.

Rolland Povinelli, malgré une santé devenue fragile et des détracteurs de plus en plus nombreux, avait décidé de briguer un neuvième mandat, il n'aura pas eu le temps de mener ce dernier combat politique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu