Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections européennes 2019

L'Europe de Jean-Marie Brom, candidat sur la liste de La France insoumise

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Candidat à la 46e place sur la liste de La France insoumise pour les élections européennes, Jean-Marie Brom, militant antinucléaire alsacien, a répondu au questionnaire de France Bleu Belfort Montbéliard sur l’Europe. Avec, chaque jour, un candidat différent.

Jean-marie Brom est un militant antinucléaire alsacien
Jean-marie Brom est un militant antinucléaire alsacien © Maxppp - Thierry Gachon

Franche-Comté, France

Jean-Marie Brom est un militant antinucléaire, directeur de Recherches au CNRS en Physique des Particules et Chargé de cours à l’Université de Haute-Alsace sur l’Energie (cycle Economie Sociale et Solidaire). Il a également été candidat de la France insoumise aux législatives de 2017 à Strasbourg.

C'est quoi l'Europe pour vous?

"C'est une nécessité, une évidence. Sans revenir sur "l'Europe qui a permis la paix", les pays d'Europe partagent la même histoire, des cultures et des identités proches, une volonté certaine d'unité, et une nécessité de dépasser les soubresauts de l'histoire qui avaient fait de l'Europe divisée le champ de bataille idéologique entre l'Est et l'Ouest. Ceci étant, la question se pose de savoir de quelle Europe on parle : l'Europe de la mondialisation économique, du libéralisme? [...] L'Europe qui déplore le dérèglement climatique et est incapable d'y faire face? L'Europe qui continue de piller le Tiers-Monde et ferme ses frontières aux migrants ? L'Europe qui s'interdit d'avoir une politique sociale commune ?[...] Si c'est de cette Europe dont vous parlez, alors ce n'est certainement pas celle que j'envisage, avec la France Insoumise: Une Europe citoyenne, une Europe des Peuples, une Europe qui est capable de décider de son destin au-delà du libéralisme mondial [...]"

"La priorité est de renégocier les traités européens"

Quelle sera votre priorité si vous êtes élu?

"Il n'y a pas une, mais plusieurs priorités: aller vers une Europe plus unifiée au niveau protection sociale: et vers le mieux-disant, pas vers le moins-disant, en ne se fondant que sur l'économie. Ce qui impose une modification des articles 151 et suivant du Traité de Lisbonne. Aller vers une Europe de la Transition Energétique pour s'attaquer réellement au dérèglement climatique. Ce qui implique une modification radicale de l'article 194 du Traité de Lisbonne. Aller vers une Europe qui se préoccupe plus d'égalité et de fraternité que de traités commerciaux. Et donc, vous l'aurez compris, la priorité est de renégocier les Traités Européens. Qu'ils soient internes (Lisbonne) ou externes (CETA, …..). Il ne s'agit pas de quitter l'Europe, mais de la changer [... ]"

L'Europe peut sauver GE, elle en a le pouvoir

L'Europe peut-elle sauver General Electric à Belfort? 

"Bien sûr, et elle en a le pouvoir. A priori, le dogme de la "concurrence libre et non faussée" l'empêche, de même que celui de "l'interdiction des quasi-monopoles". Et alors ? L'Europe a fait Airbus, l'Europe a créé Arianespace, entreprises industrielles qui de fait, démontrent que ces dogmes imbéciles ne tiennent pas devant une volonté politique d'union. Mais peut-être que l'Europe actuelle, et son chantre monsieur Macron, dans leur "ordo-libéralisme" n'ont pas réellement la volonté de sauver GE à Belfort ? Et dans le même temps, Macron et Merckel entendent créer un consortium franco-allemand (européen ?) pour les batteries. Ce qui n'est pas possible à priori, tout comme le sauvetage de GE."

En quoi l'Europe peut-elle aider les territoires ruraux et reculés du Nord Franche-Comté? 

"J'aurais tendance à  dire qu'il y a certainement des "territoires ruraux et reculés" en Europe qu'il serait certainement plus urgent d'aider. Mais le problème du développement territorial est d'abord du ressort de l'Etat. L'Europe, dans ce cas, ne peut qu'assister les Etats-membres dans leurs stratégies de développement. Et si la France préfère favoriser d'autres territoires (voir la distribution de la PAC dans notre pays), c'est peut-être d'abord à Paris qu'il faut demander des comptes". Nos gouvernants, depuis trop longtemps, on la sinistre manie de se défausser sur l'Europe de toutes les décisions qu'ils sont incapables de prendre. Ils oublient que l'organe stratégique de l'Europe, c'est la Conférence des Chefs d'Etat, à laquelle ils participent"

"Il faut que les jeunes s'impliquent dans un changement de société"

En mars dernier, 350 jeunes ont participé à Belfort à une marche pour le climat. Que leur répondez-vous? Que peut faire l'Europe?

Ces marches pour le climat expriment une colère contre les "vieux" (ce qui ont le pouvoir, ou qui croient l'avoir) qui ne peuvent plus faire semblant de n'être pas au courant, mais ne sont pas capables de mettre les solutions (pourtant assez évidentes) en pratique.[...] En tant que "vieux", je n'aurais probablement pas à subir la catastrophe climatique… Alors, il est vital que les "jeunes" conservent leur colère, continuent à montrer aux "vieux" leurs insuffisances. Mais il est tout aussi nécessaire que les mêmes "jeunes" dépassent leur colère, et se rendent compte qu'il s'agit d'abord d'un problème de société, et que sans changement radical de société, on ne pourra qu'agir à la marge. Dépasser sa colère c'est aussi s'impliquer dans ce changement de société, ne serait-ce que par son bulletin de vote. Et ne pas s'arrêter aux élections.

Que peut faire l'Europe ? Rien actuellement, à part quelques actions à la marge... tant que l'Europe sera sourde et aveugle à tout ce qui n'est pas le libéralisme, le libre-échange, la primauté de l'économie sur le social [...] Alors, pour nous du moins, il faudra commencer par changer l'Europe avant d'imaginer que l'Europe puisse (ou veuille) faire quelque chose".

Infographie des 34 « têtes de liste en France » pour les élections européennes. - Radio France
Infographie des 34 « têtes de liste en France » pour les élections européennes. © Radio France - Radio France