Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

L'ex-député de Gironde Jean-Paul Garraud ne confirme pas son ralliement au Rassemblement National

-
Par , France Bleu Gironde

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National, a déclaré hier que Thierry Mariani et Jean-Paul Garraud, deux anciens élus LR, "pourraient" figurer sur la liste du RN pour les élections européennes en mai prochain. Jean Paul Garraud ne dément pas, mais ne confirme pas non plus.

Jean Paul-Garraud pourrait rejoindre le Rassemblement National en vue des élections européennes
Jean Paul-Garraud pourrait rejoindre le Rassemblement National en vue des élections européennes © Maxppp - SILVERE GERARD

Gironde, France

C'est lors de l'émission politique d'Europe 1, CNews et Les Echos que Marine Le Pen a fait part de cette éventualité. 

Joint par nos soins, Jean-Paul Garraud n’a pas souhaité commenter cette annonce sur l’antenne de France Bleu Gironde, indiquant qu’il avait évoqué un éventuel ralliement au Rassemblement National lors d’une récente interview au journal ‘l’Incorrect’ début juillet. 

Il a précisé, de nouveau,  sur sa page Facebook : « Le rassemblement que je souhaite – et que j’estime même nécessaire – comprend l’union de la droite mais il va au-delà. Je crois au rassemblement de tous ceux qui croient à la France et veulent préserver son identité. Ce qui inclut un certain nombre de gens de gauche qui sont des patriotes sincères. Ce rassemblement doit se faire sur l’idée de nation, avec la volonté de pérenniser sa culture et ses traditions, et de valoriser son histoire. La France, nation à vocation universelle, a la mission d’exporter ses valeurs et le devoir de ne pas les laisser tuer de l’intérieur. C’est sur cette ligne-là, qui est partagée par une majorité de nos concitoyens, que nous devons-que nous avons -l’impérieux devoir de rassembler. »

Des positions très controversées.  

En 2012, lors des élections législatives, Alain Juppé avait retiré son soutien à Jean-Paul Garraud. lui reprochant d’avoir déclaré avoir des convictions communes avec le Front National. 

Quelque jours plus tard, l'élu du Libournais réagissait dans un quotidien régional : « Je ne suis pas du tout favorable à une alliance avec le Front National. En outre, Marine Le Pen est sur une stratégie d’opposition et d’éclatement de l’UMP. Elle veut provoquer une explosion pour en profiter. J’ai toujours dit et redit que la Droite populaire n’était pas une passerelle vers le Front National, mais était une digue contre le Front National. Et ce n’est pas maintenant que je vais changer d’avis. Je dis simplement qu’il faut s’organiser dès à présent pour que la Droite populaire, au sein de l’UMP, réponde à ceux qui sont partis ou qui ont voté blanc. »

Jean-Paul Garraud, député UMP durant dix ans et ancien secrétaire national du parti à la Justice, avait cofondé avec Thierry Mariani La Droite populaire, l’aile droite de l’UMP. Il a soutenu François Fillon pendant la campagne de 2017, avant d'échouer aux dernières législatives. Lors de la présidentielle,  il avait refusé d’appeler à voter Emmanuel Macron au second tour. Aujourd’hui, il officie toujours, en tant que magistrat, à la cour d’appel de Poitiers.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu