Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

L'ex-députée de la Drôme, Marie-Hélène Thoraval, épinglée par Mediapart

jeudi 19 septembre 2013 à 10:58 Par David Meilhac, France Bleu Drôme Ardèche

L'Indemnité de Frais de Mandat des Députés (IRFM) refait parler d'elle. Après le socialiste de l'Ardèche, Pascal Terrasse, c'est l'ancienne députée UMP de Romans (Drôme) Marie-Hélène Thoraval qui se fait épingler par le site Mediapart.

Marie-Hélène Thoraval, ancienne députée UMP de la 4ème circonscription de la Drôme (2007-2012)
Marie-Hélène Thoraval, ancienne députée UMP de la 4ème circonscription de la Drôme (2007-2012) © Assemblée Nationale

Alors que la loi sur la transparence de la vie publique a été définitivement adoptée ce mercredi par l'Assemblée Nationale, on reparle chez nous de la fameuse Indemnité de Frais de Mandat des Députés, l'IRFM. Car après Pascal Terrasse, député socialiste de l'Ardèche accusé d'avoir payé ses vacances familiales avec cet argent, donc celui du contribuable, au printemps 2012, c'est Marie-Hélène Thoraval qui a été épinglée elle aussi par le site Mediapart mercredi.

Location de bateau

L'ancienne députée UMP de Romans, dans la Drôme, aurait payé avec ses frais de mandats 2.000 euros pour louer un bateau quatre jours en Méditerranée à l'été 2011. C'était un séminaire pour préparer la rentrée de l'année électorale avec ses quatre collaborateurs. Son mari et sa fille étaient aussi présents.

Marie-Hélène Thoraval se défend : son mari était là pour diriger le bateau.

Marie-Hélène Thoraval est épinglée par le site Mediapart.