Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"L'idée, c'est de changer ses habitudes alimentaires !" Jean-Luc Mélenchon visite le magasin coopératif à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

A 15h, avant le meeting à Bordeaux de Manon Aubry, la tête de liste de la France Insoumise aux européennes, Jean-Luc Mélenchon s'est rendu au magasin coopératif de Bordeaux, la "Supercoop". Le leader du parti était ravi de cette initiative "qui change les habitudes alimentaires."

Jean Luc Mélenchon se promène dans les rayons du magasin coopératif de Bordeaux, la Supercoop, un magasin alternatif à la grande distribution.
Jean Luc Mélenchon se promène dans les rayons du magasin coopératif de Bordeaux, la Supercoop, un magasin alternatif à la grande distribution. © Radio France - Fanny Ohier

Bordeaux, France

Quelques heures avant le meeting à Bordeaux de Manon Aubry, la tête de liste de la France Insoumise aux élections européennes, Jean-Luc Mélenchon, s'est rendu au magasin coopératif de Bordeaux, la "Supercoop". Le leader du parti était ravi de cette initiative "qui change les habitudes alimentaires." Le magasin repose sur le principe que ses clients sont exclusivement ceux qui y travaillent bénévolement.  

Jean-Luc Mélenchon a déambulé, les mains derrière le dos, dans le magasin coopératif, le seul du genre à Bordeaux. Il a salué le travail des bénévoles, comme Céline, à la caisse ce jour-là. "'Je consacre trois heures par mois environ à ce magasin", a expliqué cette retraitée, membre de la coopérative depuis le début du magasin, en mai 2018. "C'est une adhésion à la démarche alors," a conclu Jean-Luc Mélenchon, "quelque chose qui vous apporte un sens, c'est très intéressant !".  

Une manière de consommer autrement et de s'investir en politique

Le magasin coopératif, Jean-Luc Mélenchon le voit comme une manière de consommer autrement et de s’impliquer en politique. "[Cette coopérative] marche parce que les gens pensent que ça sert à quelque chose et sur un sujet qui les préoccupe, 'qu’est-ce qu’on mange ?'". Une démarche qu'il considère liée aux élections européennes à venir. "Il faut faire très attention à ce que le système européen ne vienne pas détruire ce genre d’initiatives, par exemple par les accords commerciaux, qui ne permettent pas l'identification de l'origine du produit."  

Rayon par rayon, il a suivi les explications d'Anne Monboulou, la présidente de la coopérative qui a fait la visite. Il était accompagné de Loïc Prud'homme, député de Gironde et de Marie Duret-Pujol, candidate aux élections européennes. Manon Aubry n'était quant à elle pas présente. Jean-Luc Mélenchon s'est extasié devant le service au vrac, où le client se sert tout seul, sur les légumes bio... S'il n'a rien acheté, il n'est pas reparti les mains vides puisqu'il s'est fait offrir un produit local bordelais, une boisson lactée au chocolat, dont il est grand amateur. 

"J'en bois avec Loïc [Prud'homme] à l'Assemblée !", a dit Jean-Luc Mélenchon, qui ne savait pas que sa boisson fétiche venait de Bordeaux.

Brigitte a observé, amusée, ce visiteur pas comme les autres. Retraitée et gilet jaune, elle a regrette cependant qu'il n'ait pas été plus accessible, entouré de journalistes. "J'avais calé mes horaires de visite dessus", ajoute-t-elle.