Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les élections législatives avec France Bleu Isère

L'Isérois Alain Moyne-Bressand se souvient de ses 31 années de député et distille quelques conseils aux nouveaux

-
Par , France Bleu Isère
Crémieu, France

Avec le socialiste Michel Destot, le Républicain Alain Moyne-Bressand était l'autre député isérois dont le très long bail à l'Assemblée Nationale a pris fin au soir du 1er tour des législatives, le 11 juin : 29 ans pour Michel Destot; 31 ans pour Alain Moyne-Bressand.

 Alain Moyne-Bressand lors de l'une de ses interventions dans l'hémicycle
Alain Moyne-Bressand lors de l'une de ses interventions dans l'hémicycle - Site internet "moynebressand.fr"

Alain Moyne-Bressand a démarré sa carrière de député en avril 1986. Candidat à sa succession, il été éliminé au soir du 1er tour, le 11 juin. Une semaine plus tard, à l'issue du 2nd tour c'est Cendra Motin, 42 ans, de la République en Marche et novice en politique, qui a pris sa suite. Elle a battu Gérard Dezempte (DVD, soutenu par le FN) Alors que les nouveaux élus sont cette semaine à l'Assemblée récupérer leur mallette de député , découvrir les lieux et qu'ils siégeront dans l’hémicycle pour la première fois mardi 27, nous sommes allés à la rencontre d'Alain Moyne-Bressand. A 71 ans, il reste maire de Crémieu, mais n'est donc plus député. Sa défaite, il en parle sans difficulté : "Naturellement, il y a une pointe de déception, mais c'est le suffrage universel qui a décidé et je m'y plie naturellement. Sans aucun problème."

Ses premiers pas à l'Assemblée il y a 31 ans

C'est assez impressionnant, se retrouver dans cette maison qui fait les lois de la République (...) Mais faut toujours prendre du recul et rester soi même. Connaître tous les rouages de l'Assemblée, toutes les administrations, les commissions, les services (...) on a des difficultés à les découvrir. Ca certainement été non pas le plus difficile, je dirai le plus intéressant."

Ses moments forts

A Versailles, lorsque le Congrès (députés et sénateurs) sont réunis. Lui qui a siégé à la commission de la défense nationale et travailler sur les questions de terrorisme évoque aussi "les minutes de silence" en hommage aux victimes de terroristes.

Son pire moment

"Quand des collègues tiennent des propos déplacés, que ce soit dans l'hémicycle ou dans des salles de commission ou ailleurs on se dit "qu'est-ce que je fais là avec des imbéciles comme ça". J'ai tout entendu, absolument tout entendu (...) Ce n'est pas acceptable et ce n'est pas dans mes gênes."

Une fierté ?

"D'avoir servi mon pays. 31 ans au sein de l'Assemblée nationale, c'est important, c'est fort. Mais aussi d'avoir servi, aidé, accompagné des situations particulières, difficiles. D'avoir donné satisfaction à beaucoup de gens."

Un regret ?

"Non, pas de regret. J'ai fait mon travail au mieux, toujours en voulant faire pour le mieux."

Quelques conseils aux petits nouveaux

"Faut faire attention à ne pas se laisser accaparer par Paris. Paris peut faire une grosse tête et vous quittez le terrain après. Donc faut être vigilant à cela."

Dans les tiroirs de son bureau en mairie de Crémieu, pas de photo de ses premiers pas à l'Assemblée, mais quelques exemplaires des nombreuses cartes de vœux qu'il a fait éditer en tant que député.
Dans les tiroirs de son bureau en mairie de Crémieu, pas de photo de ses premiers pas à l'Assemblée, mais quelques exemplaires des nombreuses cartes de vœux qu'il a fait éditer en tant que député. © Radio France - Céline Loizeau

Souvenirs et conseils aux nouveaux députés

Choix de la station

À venir dansDanssecondess