Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

L'Office de l'habitat de Corse-du-Sud sera rattaché à l'agglomération d'Ajaccio

mercredi 15 novembre 2017 à 16:26 Par Maxime Becmeur et Marion Galland, France Bleu RCFM

Le Premier ministre Edouard Philippe a donné son feu vert à un rattachement de l'Office HLM de Corse-du-Sud à la Communauté d'agglomération du pays ajaccien (CAPA). Pour autant, la Collectivité territoriale de Corse, par la voix de son président, ne compte pas en rester là.

La préfecture de Région est la dernière à trancher concernant le transfert de compétences de l'Office HLM de Corse-du-Sud.
La préfecture de Région est la dernière à trancher concernant le transfert de compétences de l'Office HLM de Corse-du-Sud. © Radio France - Thibault Quilichini - France Bleu RCFM

Corse, France

Le rattachement de l'Office HLM de Corse-du-Sud à la CAPA, c'est quasiment fait. Le Premier ministre a donné son feu vert. C'est en tous cas le sens du courrier qu'il a adressé ces dernières heures en réponse à Gilles Simeoni, le président de l'Exécutif de Corse. Ce dernier a, dès ce mercredi matin, renvoyé un nouveau courrier à Edouard Philippe, mais cela risque de ne pas changer grand-chose.

Le préfet de Région, Bernard Schmeltz, a théoriquement jusqu'au 30 novembre pour prendre une décision définitive. Mais la préfecture, qui attendait ce feu vert, aurait déjà rédigé l'arrêté autorisant le transfert de compétences et serait en train de le transmettre aux parties concernées.

Dans le cadre du passage à la Collectivité unique de Corse, les ordonnances votées par l'Assemblée nationale préconisaient un transfert de la gestion des HLM des Conseils départementaux à la future collectivité. Cependant, la CAPA faisait prévaloir que 62 % du parc HLM de Corse-du-Sud se situe sur son territoire. L'agglomération ajaccienne avait ainsi demandé la rattachement de l'Office de l'habitat.

Les maires des autres communes de Corse-du-Sud s'étaient élevés contre cette demande, tout comme le président de l'Exécutif de Corse, Gilles Simeoni, qui avait écrit au Premier ministre, lui demandant de reconsidérer sa position et de donner instruction au préfet de rejeter la requête de rattachement. La réponse d'Edouard Philippe est arrivée ce mardi 14 novembre à la CTC.

La lettre du Premier ministre Edouard Philippe adressée à Gilles Simeoni. - Radio France
La lettre du Premier ministre Edouard Philippe adressée à Gilles Simeoni. © Radio France - France Bleu RCFM

Gilles Simeoni : "Un coup bas instrumenté pour des raisons politiciennes"

Période de réserve oblige, la préfecture de Corse-du-Sud n'a pas communiqué sur ce dossier, mais le rattachement de l'Office HLM à la CAPA semble désormais acquis. La décision a fait bondir le président de l'Exécutif. "Nous allons bien sûr encore protester contre cette décision, indique Gilles Simeoni. Et nous allons élargir cette protestation à tous ceux qui n'acceptent pas ce coup bas manifestement instrumenté pour des raisons politiciennes. Ensuite, nous introduirons un recours devant le tribunal administratif contre cet arrêté préfectoral, s'il devait intervenir."

Gilles Simeoni, le président de l'Exécutif de Corse.

Laurent Marcangeli : "Il s'agit d'un équilibre des pouvoirs"

Autres contestataires : les élus de certaines communes du département ne faisant pas partie du territoire de la CAPA. Laurent Marcangeli, maire d'Ajaccio et président de la communauté d'agglomération tient à les rassurer. "Je suis particulièrement tranquille par rapport à cela. Nous n'avons pas vocation à nous occuper d'affaires qui ne sont pas de notre ressort. Je pense qu'il s'agit là d'un équilibre des pouvoirs. Jusqu'à présent, on accordait trop de pouvoirs à l'Exécutif de Corse, dans le cadre de la prochaine Collectivité unique." Le président de la CAPA a déjà proposé à ces communes d'assurer elles-mêmes la gestion de leur parc locatif ou de demander leur rattachement à la CTC.

Laurent Marcangeli, le président de la CAPA (Communauté d'agglomération du payas ajaccien).