Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections en juin : la maire de Bardos au Pays Basque a répondu oui "à une question binaire"

-
Par , France Bleu Pays Basque

Maider Béhotéguy, maire de Bardos et membre du bureau de l'association des maires du 64 était l'invitée de France Bleu Pays Basque ce mardi. Elle s'est prononcée en faveur du maintien des élections départementales et régionales, mais "ne voit pas ce que ça changerait" de les décaler d'une semaine.

Maider Béhotéguy, maire (SE) de Bardos et membre du bureau de l'association des maires des Pyrénées-Atlantiques
Maider Béhotéguy, maire (SE) de Bardos et membre du bureau de l'association des maires des Pyrénées-Atlantiques © Radio France - Oihana Larzabal

La maire de Bardos Maider Béhotéguy, et membre du bureau de l'association des maires du 64, était l'invitée de France Bleu Pays Basque ce mardi. Elle est revenue sur la question de reporter ou non les élections régionales et départementales. Celle qui n'est pas dans la majorité départementale expose que, devant une question binaire elle a "répondu oui."

"Probablement parce qu'on nous demande notre position sur les conditions d'accueil et de logistique et de mise en place des mesures sanitaires" explique-t-elle. Les maires des Pyrénées-Atlantiques se sont prononcés en majorité en faveur d'un report, 50% considérant que les conditions n'étaient pas réunies, 47% pour un maintien, et 3% ne se sont pas prononcés.

Pour organiser les élections, les maires devront assurer les distances de sécurité, anticiper les mesures sanitaires, et organiser les bureaux de vote en extérieur ou dans un endroit aéré. "Pour ma part, j'avais déjà réfléchi à déplacer les bureaux de vote, par exemple au mur à gauche" ajoute l'élue bardoztar. Ce qui semble plus problématique, c'est que les assesseurs de chaque bureau de vote soient vaccinés ou titulaires d'un test PCR négatif, "c'est là qu'il est difficile de se projeter sur le nombre de volontaires que l'on pourra avoir".

Un report d'une semaine "je ne vois pas ce que ça changerait"

Il s'agissait d'une consultation express : les maires ont reçu un mail le vendredi soir, 9 avril, et devaient répondre pour le lundi. Et entre-temps, les conditions ont encore changé, le gouvernement va maintenant proposer un scrutin les 20 et 27 juin. Maider Béotéguy répond que : "Franchement, je suis très étonné de cette proposition. Je ne vois pas ce que ça changerait. L'avis du conseil scientifique est quand même fourni, on nous écrit que potentiellement il peut y avoir de nouveaux variants, même si la vaccination devrait augmenter". Elle va aussi demander une aide de l'Etat pour cette logistique tout à fait particulière. Au cours de ce scrutin, les électeurs pourront aller voter librement. Pas besoin d'un test ou de certificat de vaccination.  

Candidate aux élections départementales

Maider Béhotéguy annonce également sur France Bleu Pays Basque qu'elle sera elle-même candidate pour ces élections départementales, après avoir échoué une première fois sur ce canton de Nive-Adour. "En 2015, je m'étais présentée, je n'avais pas été élue. Aujourd'hui je suis maire de la commune et j'ai une grande attache à ces missions d'élue de terrain proche des citoyens". Le binôme sera formé avec le maire de Villefranque, Marc Saint-Esteven.  

  • L'interview complète de Maider Béhotéguy est à réécouter ici.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess