Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'US Army investit la Côte d'Opale, pour un exercice

-
Par , France Bleu Nord

Ils sont là pour relever les troupes américaines basées en Europe, et pour tester les installations du port de Dunkerque et de l’aérodrome de Marck-en-Calaisis : 350 soldats US s’installent sur le littoral pour six semaines. Ils participent à l’opération « Mousquetaire ».

Des grandes tentes ont été installées, ainsi que des brises-vue, autour de l'aérodrome de Marck.
Des grandes tentes ont été installées, ainsi que des brises-vue, autour de l'aérodrome de Marck. © Radio France - Matthieu Darriet

L'opération est baptisée « Mousquetaire », mais point de capes et d’épées, plutôt 56 hélicoptères de combat et plus de 350 soldats. A partir de ce mardi et jusqu'à la fin du mois de mars, des forces américaines sont en exercice d’entrainement avec l’OTAN, au port de Dunkerque et sur l’aérodrome de Marck, près de Calais.

Des kilomètres de barrières et de brises-vue ont été posés autour de l’aérodrome de Marck. Mais le déploiement militaire est bien visible, avec son campement provisoire et puis les gendarmes, qui assurent les contrôles d’accès au site. La sécurité est la mission de la France, dans cette opération. 

De gros moyens matériels

Pas moins de 56 hélicoptères de combat sont attendus, avec des quantités très importantes de matériel : 500 contenairs, 200 camions, 7 trains de marchandises et plus de 350 engins roulants divers. 

Face à l'ampleur de cette installation, l’aérodrome de Marck sera fermé jusqu’à la fin du mois de mars et une convention a été signée avec l‘armée américaine. 100 000 euros d’indemnisation seront ainsi versés à l’agglomération de Calais qui est propriétaire de l'aérodrome.

La relève des forces US en Europe

Grand Calais Terres et mers assure que les hélicoptères ne voleront pas la nuit et le week-end pour limiter les nuisances. La préfecture indique, de son côté, que ces soldats américains  ont subi 14 jours d’isolement avant d'arriver et qu'ils appliqueront les gestes barrières

L'objectif de cette opération menée par l'armée américaine est relever les troupes US basées en Europe - c’est le cas tous les 9 mois-  et de tester les installations du port de Dunkerque et de l’aérodrome de Marck, en imaginant un scénario autour d'un renforcement de la façade maritime de l’Europe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess