Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

L'utilisation des frais de représentation du maire de Beaugency fait polémique

-
Par , France Bleu Orléans

Depuis son élection en 2014, David Faucon utilise un budget de 5 000 euros par an pour des frais en lien avec sa fonction de maire de la commune. L'opposition municipale conteste la finalité de ces dépenses et n'exclut pas de porter plainte.

David Faucon a été élu maire de Beaugency en 2014
David Faucon a été élu maire de Beaugency en 2014 © Radio France - Christophe Dupuy

Beaugency, Loiret, France

A Beaugency dans le Loiret, commune de près de 8 000 habitants, située à l'Ouest d'Orléans, les frais de représentation du maire attisent la polémique. A son arrivée à la mairie en 2014, David Faucon divers gauche rallié depuis à Emmanuel Macron aux présidentielles de 2017 a fait voter en conseil municipal comme la loi l’autorise, un budget de 5 000 euros par an pour ses frais de représentation. L'article L2123-19 du code général des collectivités territoriales stipule que « ces dépenses doivent être engagées dans l’exercice des fonctions de maire et dans l’intérêt des affaires de la commune ». Ce n’est pas du tout le cas pour l’opposition municipale.

L'objet de ces indemnités a été détourné

Coiffeur, costumes, cravates, places de spectacle, téléphone mobile, carburants et entretien d’un véhicule personnel, pour l’opposition, une grande partie de ces frais ne rentre pas dans le cadre de la loi. Les opposants au maire de Beaugency ont répertorié dans le détail les dépenses de David Faucon en 2015, 2016 et 2017. Ils sont aidés et soutenus dans leur démarche par Anticor 45, la branche loirétaine de l'association qui a pour but de réhabiliter la démocratie représentative, de promouvoir l'éthique en politique, de lutter contre la corruption et la fraude fiscale. Selon le conseiller municipal et farouche opposant Jacques Mesas, "l'objet de ces indemnités a été détourné". Jacques Mesas demande aujourd'hui à David Faucon de rembourser plus de 10 000 euros de dépenses indues.

Pas de costumes à 20 000 euros!

Lors d’un conseil municipal en avril dernier, David Faucon a décidé de renoncer désormais à ses frais de mission.  Il indique par ailleurs qu'il fournira bientôt ses dépenses pour l'année 2018. Pour autant, pas question pour le maire de Beaugency de rembourser la moindre somme. "Soyons sérieux" indique David Faucon, "5 000 euros ce n'est pas un costume à 20 000 euros,  Beaugency rayonne quant on représente la ville dans différentes instances, c'est important, arrêtons cette démagogie!". David Faucon est aussi vice-président de la communauté de communes des terres du val de Loire et il a conservé un emploi à temps partiel dans le cadre du statut de l'élu dans une banque.

Vers un dépôt de plainte?

En décembre 2018, la Chambre régionale des comptes du Centre-Val-de-Loire a rendu public son rapport d'observations définitives concernant la gestion la commune de Beaugency pour les exercices 2012 et suivants. Elle n’a fait aucune observation sur les frais de représentation du maire qui dans le cadre de ce rapport avait fourni tous les justificatifs de ses dépenses. La Chambre régionale des comptes a vérifié la régularité mais elle n'est pas juge de l’opportunité de ces dépenses. David Faucon rajoute "si monsieur Mesas veut continuer à me salir qu'il le fasse mais je ne me laisserai pas faire". Quant à l'opposition, Jacques Mesas qui dit se placer "sur un plan juridique et moral", il n’exclut pas de déposer une plainte.