Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élection présidentielle 2022

La campagne d'Anne Hidalgo à la Présidentielle : les doutes du maire socialiste de Libourne

-
Par , France Bleu Gironde

Philippe Buisson est à l'image de nombreux élus locaux du PS qui balancent entre la fidélité au parti et à sa candidate Anne Hidalgo et la tentation de soutenir un candidat dont le programme serait plus convaincant. Le maire socialiste de Libourne, confie ses hésitations.

Philippe Buisson, le maire socialiste de Libourne.
Philippe Buisson, le maire socialiste de Libourne. © Radio France - Yves Maugue

Parrainage ne veut pas forcément dire vote. Le maire socialiste de Libourne, qui n'a d'ailleurs pas renouvelé son adhésion au parti l'an passé, a confirmé lundi lors de ses vœux à la presse ses doutes quant à la candidature d'Anne Hidalgo à la présidentielle. Il n'est pas convaincu par la campagne de la maire de Paris et surtout il dénonce l'absence de préparation d'une alternative crédible depuis cinq ans par le Premier secrétaire du PS Olivier Faure dont il juge le bilan "calamiteux".

France Bleu Gironde : N'est-il pas paradoxal pour un élu socialiste de ne pas être certain de son vote ?

Philippe Buisson : J'apporte mon parrainage à Anne Hidalgo qui est d'ailleurs la seule à me l'avoir demandé. Maintenant, c'est à elle de me convaincre de voter pour elle. La logique, c'est de voter pour elle mais je ne suis pas encore entièrement convaincu comme d'ailleurs nombre de mes amis de gauche. Je suis fidèle à la gauche et je suis un social-démocrate. Mais je suis un orphelin politique, orphelin notamment d'un programme. Une alternance, cela se construit pendant plusieurs années. Il faut travailler sur un projet, le faire émerger. A ce niveau, le bilan d'Olivier Faure est calamiteux. On ne peut pas mener une campagne en passant son temps à critiquer le bilan du dernier président socialiste François Hollande.

"Ni projet, ni incarnation"

Cette campagne est vraiment mal partie ?

C'est une bérézina qui s'annonce alors qu'à l'échelon local les élus ont tenu la barre lors des récentes élections. Les collectivités locales sont d'ailleurs des laboratoires mais le PS ne s'en est pas servi pour nourrir le programme. Aujourd'hui, aucune promesse de la gauche n'imprime et aucune ne rencontre le peuple de gauche. Pour gagner, il faut un projet et une incarnation. Nous n'avons malheureusement ni l'un ni l'autre.

Vous n'êtes pas dans la critique absolue du quinquennat d'Emmanuel Macron ?

Il n'est pas nécessaire de caresser dans le sens du poil le pessimisme des Français. On peut être critique avec Macron sans oublier les aspects positifs. Je pense qu'il a bien géré la pandémie sur les plans sanitaire et économique. Il a redonné corps au concept d'Etat providence. Et à la table du G7, ce n'est pas Emmanuel Macron qui me fait le plus honte, loin s'en faut. 

Le Parti Socialiste est mort et cette campagne va l'acter

Mais il a aussi une propension à fracturer systématiquement le pays. Il hystérise le débat public et il ne rassemble pas. Il n'est plus un point de concorde et il a même créé les conditions dangereuses du climat délétère dans lequel se déroule la campagne.

Vous vous projetez déjà dans l'après Présidentielle ?

Le Parti Socialiste est mort et cette campagne va l'acter. Il va falloir bâtir un parti nouveau. Bernard Cazeneuve est l'une des personnalités capables de relever le gant. J'espère qu'il le fera dans la reconstruction qui va s'imposer à nous.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess