Politique

La campagne pour le second tour des primaires socialistes est déja lancée

Par Yves Renaud et Virginie Salanson, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 23 janvier 2017 à 19:21

Isabelle Dumestre distribue des tracs à Saint Étienne pour Benoit Hamon
Isabelle Dumestre distribue des tracs à Saint Étienne pour Benoit Hamon © Radio France - yves renaud

Au lendemain du premier tour de la primaire scialiste, les militants des deux tendances Hamon et Valls ont repris le chemin du terrain pour convaincre les électeurs de venir voter dimanche prochain pour leur candidat.

Lundi, place de la République, à Saint-Étienne, dans la Loire, ils étaient trois pour distribuer la profession de foi de Benoit Hamon. Ce contact direct avec le terrain n'a pas été forcément facile face à des électeurs de gauche un peu désabusés après ce premier tour de la primaire socialiste, dimanche 22 janvier.

"La gauche doit se remuer le derrière, ils vont finir par se prendre une raclée"

"Je m'attendais à un score supérieur de Manuel Valls" confesse cette passante, "j'aime beaucoup Valls j'avoue" dit-elle avant de s'avouer surprise par la percée de Benoit Hamon. Le candidat a remporté 36,35% des suffrages, loin devant les 31,11% de l'ex Premier ministre. Un autre passant prédit un futur bien sombre au PS : "ils vont finir par se prendre une raclée" regrette-t-il, et "ils ne se rendent même pas compte qu'ils en sont arrivés là. (...) À mon avis il faut qu'ils se remuent de derrière la Gauche" conclut-il philosophe.

→ À LIRE AUSSI - Hamon / Valls : quel programme pour quel candidat ?

Doute sur les chiffres réels de la participation

La campagne de l'entre-deux tour s'annonce donc rude entre Benoit Hamon et Manuel Valls, mais aussi cruciale pour le Parti socialiste, empêtré depuis lundi dans un cafouillage autour des chiffres de participation du premier tour. Le Parti socialiste est soupçonné d'avoir manipulé les chiffres, et même gonflé la participation : lundi matin, le site internet où sont publiés les résultats de la primaire socialiste affichait en effet plus de 350.000 votes supplémentaires par rapport à ceux publiés à 00H45, mais les résultats en pourcentage des sept candidats étaient rigoureusement inchangés, au centième près.

Cette situation laisse une image désastreuse"

Ce phénomène, hautement improbable statistiquement parlant , donne une "image désastreuse de l’organisation matérielle du scrutin", a estimé Olivier Ihl, politologue à Sciences Po Grenoble. "Cela donne l’impression que les chiffres fournis par les uns et les autres ne sont pas sincères". Pas sûr que cela inspire les électeurs dimanche prochain, le 29 janvier, date du second tour de la primaire socialiste.

Des stéphanois qui reviennent sur le 1er tour de la primaire de dimanche

France bleu et "la Tribune - Le Progrès" vont proposeront mercredi soir, entre 19 et 20 heures un nouveau débat pour comprendre les enjeux de ce 2e tour. Il aura lieu dimanche 29 janvier.