Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Menaces contre une députée LREM : la Capeb du Jura rappelée à l'ordre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

La Capeb du Jura a envoyé mercredi une lettre à la députée LREM Danielle Brulebois pour qu'elle modifie son vote sur une taxe appliquée au gazole non routier. Une initiative considérée comme une menace envers l'élue et condamnée ce midi par le président national de la Capeb.

Danielle Brulebois, députée LREM du Jura, a reçu une lettre menaçante émanant de la Capeb du Jura.
Danielle Brulebois, députée LREM du Jura, a reçu une lettre menaçante émanant de la Capeb du Jura. © Maxppp - Christophe Morin

La lettre est signée du président de la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) du Jura. Dans ce courrier, François Jouvanceau accuse Danielle Brulebois, députée La République en Marche du Jura, d'une "mise à mort" des entreprises du bâtiment parce qu'elle a voté à l'Assemblée nationale un texte qui prévoit de supprimer la réduction appliquée sur le gazole non routier, un carburant vendu aux artisans notamment. "Aucun prétexte écologique ne peut porter cet article car le gazole non routier pollue exactement comme le gazole", lit-on.

"Tous les moyens possibles pour obtenir gain de cause"

Dans cette lettre, révélée par France Info, le dirigeant syndical demande à la députée de ne pas voter ce texte en deuxième lecture. Si elle ne se plie pas à cette demande, il menace "d'utiliser tous les moyens possibles pour obtenir gain de cause".

Un courrier écrit après une intervention des gilets jaunes

Ce vendredi midi, la direction nationale de la Capeb, par la voix de son président Patrick Liebus, a condamné cette lettre et assure que l'auteur a envoyé des excuses à Danielle Brulebois. Il pointe aussi la responsabilité des gilets jaunes, qui "deviennent menaçants". Il raconte à France Info que des salariés de la Capeb "ont été menacés sur le lieu de leur organisation." C'est suite à ces incidents que le président de l'antenne jurassienne du syndicat aurait décidé d'écrire ce courrier à la députée.

Une maladresse regrettable dans la rédaction du courrier"- le président de la Capeb du Jura

Une version démentie par la Capeb du Jura. François Jouvanceau regrette une maladresse dans la rédaction du courrier à la députée, "nous aurions dû préciser que nous utiliserions tous les moyens légaux possibles". La Capeb jurassienne assure avoir toujours agi dans le respect des règles républicaines, sans violences, et qu'elle continuera à respecter ces principes.  Un rendez vous va être sollicitée auprès de la députée pour une explication  Le président  de la Capeb du Jura précise que des gilets jaunes ont effectivement envahi les locaux de la confédération à Lons le Saunier mercredi, "car ils nous reprochent de ne pas participer au mouvement", mais que cela n'a rien à voir avec la fameuse lettre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess