Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La CFDT réunie en congrès pendant trois jours à Reims

mardi 5 décembre 2017 à 10:47 Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne

Le Congrès annuel de la CFDT s'ouvre ce mardi à Reims. 450 participants sont attendus jusqu'à jeudi. Au programme notamment : la fusion des unions régionales d'Alsace, de Lorraine et de Champagne-Ardenne.

Laurent Berger, Secrétaire général national de la CFDT, sera à Reims ce jeudi
Laurent Berger, Secrétaire général national de la CFDT, sera à Reims ce jeudi © Maxppp - Maxppp

Ce sont pas moins de 450 personnes qui sont attendus jusqu'à jeudi au centre des congrès de Reims. Des militants CFDT qui viennent assister au congrès annuel de leur syndicat, qui sera conclu par un discours de Laurent Berger, le Secrétaire général national. A l'issue, les trois unions régionales (de Champagne-Ardenne, de Lorraine et d'Alsace) auront fusionné pour former la CFDT URI (Union Régionale Interprofessionnelle). "Le défi à relever sera de conserver de la proximité, parce qu'on va forcément avoir tendance à être aspiré par Strasbourg", avoue Jérôme Dupont, secrétaire général de la CFDT Champagne-Ardenne : "La proximité physique et géographique doit primer donc on conservera un local par département".

Accompagner les salariés dans des formations

Outre cette fusion, le syndicat va également pendant ce congrès fixer sa feuille de route pour les années à venir, à commencer par des actions en faveur de l'emploi. Récemment une enquête santé lancée par la CFDT montrait que 81% des salariés aiment leur travail, mais qu'ils sont inquiets sur la transformation de leur métier. "Cela prouve qu'ils sont lucides", explique Jérôme Dupont "Ils sont conscients que la numérisation, la robotisation, impactent les métiers et que ça semble inévitable". Pour la CFDT, il s'agit donc de s'assurer que des formations professionnelles et que l'apprentissage seront toujours assurés dans les entreprises "Il faut qu'on accompagne les salariés, notamment les moins qualifiés qui sont les plus touchés", dit Jérôme Dupont.

"Le Grand Est concentre 47% des emplois transfrontaliers"

Autre enjeu pour la future CFDT URI : le travail transfrontalier. Le Grand Est est la seule région de France à avoir des frontières avec quatre pays différents et elle concentre à elle seule 47% des emplois transfrontaliers en France. "Il faut s'en servir, mais le défi c'est de gérer les différences par bassin d'emploi, parce qu'on peut varier de 6% de chômage à un endroit, à 15-16% à un autre. Et puis si il y a 4 à 5000 travailleurs transfrontaliers en Champagne-Ardenne, la Lorraine en compte plus de 80 000 !", dit Jérôme Dupont, secrétaire général de la CFDT Champagne-Ardenne.

Jérôme Dupont, CFDT Champagne-Ardenne