Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La CGPME veut faire entendre sa voix dans la campagne des régionales

lundi 9 novembre 2015 à 8:59 Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard

La CGPME, la Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises du Territoire de Belfort, invite lundi prochain les principaux candidats aux régionales à un débat sur la place des entreprises du nord Franche-Comté dans cette nouvelle grande région.

Louis Deroin
Louis Deroin © Radio France - Thierry Campredon

Belfort, France

Louis Deroin le dit sans détours : "_cette nouvelle grande région est une très bonne chose pour les entreprises de l'aire urbaine", car pour le le président de la CGPME du Territoire de Belfort,  le rayonnement de cette nouvelle grande région va donner plus de forces aux entreprises et au tissu industriel du nord Franche-Comté : "pour nous,  l'importance c'est le poids que le nord Franche -Comté va représenter dans cette nouvelle région, et il représente un poids essentiel en terme de rapport de force économique pour l'ensemble de cette grande région"._

"Ce n'était pas toujours simple de travailler avec nos amis bisontins"

Même si désormais la capitale régionale sera Dijon, cela n'effraie pas Louis Deroin, bien au contraire : "ce n'était pas toujours simple de travailler avec nos amis de Besançon qui avaient toujours un regard un peu spécifique sur le nord Franche-Comté, il avaient parfois l'impression que nous voulions manger tout le monde, donc on n'est pas inquiet du regard qu'auront les gens de Dijon par rapport à l'aire urbaine, ils savent que notre force économique va bénéficier à toute la région".

Faire savoir le savoir-faire

Et pour faire connaître ou reconnaître les forces et les avantages du tissu économique de l'industrie de l'aire urbaine, la CGPME a décidé de faire elle même la promotion de ses entreprises directement auprès des candidats. Dès lundi prochain, le 16 novembre, Louis Deroin organise une rencontre avec les deux têtes de liste PS et Les Républicains pour leur faire comprendre qu'il faudra compter sur les PME pour le développement économique de la nouvelle région.