Politique

La CGT affiche ses dissensions pour les municipales

Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère jeudi 13 mars 2014 à 14:29

La bourse du travail.
La bourse du travail. © Radio France - Ludovic Labastrou

A onze jours du 1er tour des municipales à Alès la CGT part sous deux bannières. 150 de ses militants signent un appel à soutenir le candidat du Front de Gauche pendant que le secrétaire de l'union locale soutient un DVG. Le syndrome de la "fracture" syndicale à l'image d'une gauche désunie face au sortant UMP, "droit dans ses bottes". Bernard Vire, également membre du PCF, persiste et signe.

Les syndicalistes qui soutiennent Jean-Michel Suau. - Radio France
Les syndicalistes qui soutiennent Jean-Michel Suau. © Radio France - Ludovic Labastrou
Reste que du coté des signataires de l’appel en faveur de la candidature Front de Gauche on relativise le désaccord tout en réaffirmant son soutien au candidat. Denis Roudil est un ancien syndicaliste d’Alsthom à Saint-Florent-sur-Auzonnet.

Denis Roudil

 

Bernard Vire interrogé par Ludovic Labastrou

Partager sur :