Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Politique

La classe politique rend hommage à Pierre de Saintignon, "un humaniste et un passionné"

samedi 9 mars 2019 à 19:05 Par Cécile Bidault, France Bleu Nord

Martine Aubry dit avoir perdu "un second frère". Pierre de Saintignon est mort, il s'est éteint ce samedi 9 mars, après avoir lutté contre un cancer. Premier adjoint socialiste de la maire de Lille depuis 2001, il a également été vice-président du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais.

Pierre de Saintignon lors de la campagne pour les élections régionales en 2015
Pierre de Saintignon lors de la campagne pour les élections régionales en 2015 © Maxppp - PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Lille, France

Ses alliés politiques comme ses adversaires saluent le grand humaniste qu'il était : Pierre de Saintignon est mort, ce samedi, à l'âge de 70 ans, après s'être battu contre la maladie.

Premier adjoint de Martine Aubry à la mairie de Lille depuis 2001, il avait été vice-président du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, avant de conduire la liste socialiste aux élections régionales en 2015, et de se retirer après le premier tour pour faire barrage à Marine le Pen, au profit de Xavier Bertrand.

Un second frère - Martine Aubry

Dans un communiqué, Martine Aubry fait part de sa "douleur immense". Elle écrit : "Pierre était comme un second frère pour moi, nous étions liés par une amitié indéfectible".

Sous le beffroi, tous les élus partagent la peine du maire. Walid Hanna, deuxième adjoint, estime qu'il "faisait un duo avec Martine Aubry, ils étaient inséparables, comme frère et sœur. Il manquera au maire, il manquera à nous tous".

Jacques Richir, également adjoint au maire de Lille se souviendra d'un "passionné, qui avait chevillé au corps l'emploi, notamment l'emploi des jeunes. Quand quelqu'un était en difficultés, il pouvait passer 24 heures à trouver une solution pour l'aider. Il était, ce qui est rare, à la fois un homme de gauche et un homme d'entreprise".

Plus de 4000 emplois à Euratechnologies

Féru de nouvelles technologies, il est à l'origine de la création d'Euratechnologies il y a dix ans. Aujourd'hui, plus de 4000 salariés y travaillent.

Il a porté haut les valeurs de la gauche - François Hollande

Au Parti socialiste, le premier secrétaire Olivier Faure écrit : "son prénom était à son image, un roc". La patronne du PS du Nord, Martine Filleul, estime que "les socialistes nordistes perdent un grand bonhomme". L'ancien président la république François Hollande lui rend hommage dans un tweet : "il a porté haut les valeurs de la gauche".

Un homme de valeurs - Xavier Bertrand

Toujours sur Twitter, Xavier Bertrand, l'actuel président de la région Hauts-de-France, évoque "un homme de valeurs".

Un causeux et un faiseux - Gérald Darmanin

Lors de la campagne pour les élections régionales en 2015, le ministre nordiste de l'action et des comptes publics, Gérald Darmanin, était le directeur de campagne de Xavier Bertrand. Il reconnait que Pierre de Saintignon a réussi la synthèse entre le social et l'entreprise : "dans l'insertion professionnelle, il était non seulement un causeux, mais aussi un faiseux".

Gérald Darmanin qui a, lors d'une conversation téléphonique avec Emmanuel Macron ce samedi matin, évoqué la mémoire de Pierre de Saintignon. Le président de la République se souvient de leur combat commun pour sauver Arc International, alors qu'il était ministre de l'économie.

La région lui doit beaucoup - Daniel Percheron

Joint par France Bleu Nord, l'ancien président du conseil régional Nord-Pas-de-Calais, Daniel Percheron, dont Pierre de Saintignon était le premier vice-président, se souvient de quelqu'un "de très compétent, très volontaire, très travailleur, un peu trop à mes yeux ! La région lui doit beaucoup".