Politique

Yves Moraine s'agace de la possible arrivée de migrants dans son secteur à Marseille

Par David Aussillou, France Bleu Provence jeudi 6 octobre 2016 à 21:00

Yves Moraine, le maire LR des 6/8 à Marseille
Yves Moraine, le maire LR des 6/8 à Marseille © Maxppp - LAUNETTE Florian

Le maire Les Républicains des 6e et 8e arrondissements de Marseille vient d'écrire une lettre incendiaire au préfet de région après avoir appris, via les réseaux sociaux, l'arrivée prochaine de migrants dans son secteur. Une réaction dénoncée par la gauche et les associations.

Officiellement, Marseille ne s'oppose pas à l'accueil de migrants de Calais. Mais quand l'installation de ces réfugiés se précise, la méfiance s'installe.

Le maire Les Républicains du quatrième secteur de Marseille (6e et 8e arrondissements) vient ainsi d'écrire au préfet de région une lettre incendiaire. Yves Moraine n'apprécie pas d'avoir appris par les réseaux sociaux la possible réquisition d'une partie de la résidence de l'association Adoma, située dans son secteur, à la Vieille Chapelle (8e arrondissement).

Dans ce courrier, le maire regrette que la décision soit prise "unilatéralement, sans information ni concertation avec les élus concernés".

"Quand vous imposez quelque chose, vous avez des résistances."

Selon lui, l'installation de ces migrants pourrait "provoquer des réactions virulentes de la population, voire même des troubles à l'ordre public".

"Vous êtes pour ou contre la pluie ?"

Sur France Bleu Provence ce vendredi matin, l'élu ne dit pas pas clairement qu'il est contre l'arrivée de migrants dans son secteur : "Vous êtes pour ou contre la pluie ? Le sujet n'est pas là. Quand vous imposez quelque chose, sans expliquer, sans concerter, et bien vous avez des résistances."

Yves Moraine, maire LR des 6/8 à Marseille

La lettre d'Yves Moraine envoyée au Préfet de la région PACA - Aucun(e)
La lettre d'Yves Moraine envoyée au Préfet de la région PACA

"On ne trie pas les humains"

Une attitude dénoncée par l'association Emmaüs Pointe Rouge, voisine d'Adoma. Dans une vidéo mise en ligne ce jeudi sur la page Facebook de la communauté, un membre de l'association réagit avec humour : "Je suis assez scandalisé, nous on fait du tri de matériel, on ne trie pas les humains on les accepte tous", dit cet homme en triant justement du matériel.

De son côté,, la députée PS Marie Arlette Carlotti estime sur France Bleu Provence que le maire des 6-8 "joue sur le rejet de l'autre".

"Il ne peut pas dire qu'accueillir une quinzaine de migrants va déboussoler le quartier. Ça n'est pas raisonnable pour quelqu'un qui se veut républicain."

La préfecture rappelle que l'accueil de migrants à Marseille n'est pas une surprise. Le préfet en a encore parlé "pas plus tard que ce mardi lors d'une réunion sur la radicalisation". Pour le quartier de Vieille Chapelle, rien ne serait encore décidé. C'est seulement un des sites "en cours de reconnaissance et d'expertise".

Partager sur :