Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La Conseillère", le livre qui décrypte la vie politique de la Poitevine Marie-France Garaud

-
Par , France Bleu Poitou

Elle a marqué de son empreinte la Ve République. La Poitevine Marie-France Garaud est l'objet du livre "La Conseillère", écrit par le journaliste Olivier Faye qui arrive ce mercredi en librairie. L'auteur était l'invité de France Bleu Poitou pour raconter son travail sur cette figure de l'ombre.

Olivier Faye a rencontré une cinquantaine de personnes en plus de Marie-France Garaud pour écrire "La Conseillère"
Olivier Faye a rencontré une cinquantaine de personnes en plus de Marie-France Garaud pour écrire "La Conseillère" © Maxppp - Keystone Pictures USA

Un livre consacré à la Poitevine Marie-France Garaud sort ce mercredi en librairie. La Conseillère écrit par le journaliste Olivier Faye décrypte ce personnage de l'ombre incontournable dans la vie politique de la Ve République. En 2013, Olivier Faye la rencontre "un peu par hasard" alors qu'il travaille pour le journal La Croix. "J'ai été très surpris en rencontrant ce personnage impérieux, charismatique, très intelligente, et surtout avec une histoire assez incroyable, que personne ne se soit jamais vraiment intéressé à elle" explique-t-il. C'est donc lui qui s'attelle à la tâche de l'écriture d'un livre sur l'une des femmes les plus influentes de la politique française, qui a soufflé à l'oreille de Pompidou et Chirac. 

Marie-France Garaud aime "ce côté un peu mystérieux"

Mission difficile puisque Marie-France Garaud "a une conception très particulière des choses. Pour elle, la politique c'est vraiment les grands personnages" explique l'auteur. "Elle considère qu'il faut parler des décisions, du fond, des personnages qui sont sur le devant de la scène et que les conseillers ne sont là que pour conseiller." 

Si elle accepte de voir le journaliste - actuellement en charge du suivi de l'Elysée pour Le Monde, "ça n'a pas toujours été facile parce que c'est un personnage qui a bien gardé ses secrets, mais elle a toujours été très courtoise et ravie de discuter." Selon lui, Marie-France Garaud "aime bien ce côté un peu mystérieux qu'elle a réussi à entretenir autour de son personnage."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Je peux comprendre que ceux qui ont travaillé avec elle aient peur d'avoir à subir ses foudres.

Olivier Faye a donc dû composer avec la part de secret de la Poitevine mais aussi avec les refus de parler d'autres sources, car Marie-France Garaud a la réputation d'avoir fait et défait les carrières politiques au point de continuer à faire peur. "C'est très surprenant, il y a des personnes que j'ai rencontrées notamment pour raconter sa campagne présidentielle de 1981 qui m'ont dit : s'il vous plaît, ce que je vous dis là, j'aimerais pas qu'elle soit au courant" raconte le journaliste. "C'est un personnage très charismatique et qui je pense peut continuer à faire peur. Moi-même quand je l'ai rencontrée, je voyais qu'elle avait une certaine autorité et je peux comprendre que ceux qui ont travaillé avec elle aient peur d'avoir à subir ses foudres."

Au-delà du personnage, raconter une époque

Le journaliste a rencontré une cinquantaine de personnes, "des hommes politiques, des collaborateurs qui ont travaillé avec, qui m'ont un peu raconté son histoire, qui m'ont aussi raconté une époque" explique Olivier Faye. "Ce livre c'est aussi raconter une époque, celle des années 70, c'est la fin du gaullisme, le début du chiraquisme. C'est une période assez particulière avec pleins de personnes assez hauts en couleur." 

Pour écrire son livre, il s'est aussi appuyé sur les mémoires de plusieurs personnes et des archives issues notamment de l'Institut Georges Pompidou, "il y a une multitude de sources mais la matière première reste quand même mes entretiens avec Marie-France Garaud parce que si je n'avais pas pu la rencontrer et parler avec elle, j'aurais eu du mal à saisir le caractère du personnage." 

Pour qu'elle finisse par se confier, il a fallu "passer par certaines phases" car l'ancienne conseillère de 87 ans "aime bien parler d'actualité et du fond. Elle avait en face d'elle un journaliste politique donc elle avait très envie de me parler de François Hollande, Sarkozy, Emmanuel Macron, la chancelière Merckel. Il fallait passer par-là avant qu'elle consente par moments à me raconter ses souvenirs avec Jacques Chirac." 

Et Olivier Faye de retenir certaines phrases "très belles quelque part" de Marie-France Garaud sur l'ancien président comme "Jacques Chirac avait le charme d'un adolescent mais qu'au fond, il n'était pas fait pour être président de la République." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess