Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"La Corrèze, terre de mission" pour une ex-ministre tulliste qui roule pour Nicolas Sarkozy

mardi 25 octobre 2016 à 10:36 Par Nathalie Col, France Bleu Limousin

L'ancienne ministre Marie-Anne Montchamp était l'invitée de France Bleu Limousin ce mardi. De passage sur ses terres tullistes, puis à Limoges, dans le cadre de la campagne pour la primaire de la droite et du centre, elle est venue prêcher pour la paroisse de Nicolas Sarkozy.

Marie-Anne Montchamp, ex ministre originaire de Tulle, en campagne pour Nicolas Sarkozy en vue de la primaire de la droite et du centre
Marie-Anne Montchamp, ex ministre originaire de Tulle, en campagne pour Nicolas Sarkozy en vue de la primaire de la droite et du centre © Maxppp - Jean-Baptiste Le Quere

Limousin, France

Originaire de Tulle, également fief de François Hollande, Marie-Anne Montchamp se dit consciente que "la Corrèze est une terre de mission" pour Les Républicains, et donc pour Nicolas Sarkozy qu'elle soutient. Cela dit, elle estime aussi que c'est "une ville où peut-être on désespère encore plus qu'ailleurs. J'imagine que les tullistes ont ressenti une très très grande déception dans ce quinquennat raté, ce quinquennat pour rien." Marie-Anne Montchamp appelle d'ailleurs les limousins à se mobiliser pour choisir le candidat de la droite et du centre, persuadée que contrairement à ce que prédisent les sondages, les résultats de l'ancien président peuvent réserver une grande surprise le soir du premier tour. Elle tacle d'ailleurs Alain Juppé et son "idendité heureuse", de même que tous les candidats de cette primaire qui sont déjà dans la campagne du second tour.