Politique

La Creuse bientôt divisée en quatre intercommunalités

Par Maxime Tellier, France Bleu Creuse mardi 29 mars 2016 à 20:00

Le projet du préfet pour redessiner les intercommunalités creusoises
Le projet du préfet pour redessiner les intercommunalités creusoises - Préfecture de la Creuse

La Creuse en fusion : le nombre de communautés de communes devrait passer de quinze à quatre d'ici 2017. C'est la carte du préfet qui s'impose à tous car les élus creusois n'ont pas réussi à s'entendre sur un projet alternatif. Le Pays Dunois menace quand même d'un recours en justice.

Il y a six mois, la perspective de voir la Creuse divisée en quatre intercommunalités géantes n'était qu'une hypothèse improbable : "cette carte est une base de travail très ambitieuse", reconnaissait le préfet de la Creuse Philippe Chopin le 14 septembre 2015 lors de l'installation de la Commission chargée de redessiner les communautés de communes. Mais aujourd'hui, cette carte devient une quasi certitude : les membres de la CDCI (Commission départementale de coopération intercommunale) n'ayant jamais réussi à trouver un consensus sur un autre projet, ce plan s'impose à tout le monde.

Le préfet avait pourtant laissé le temps aux élus de débattre : parlementaires, maires de petites et grandes communes, présidents d'intercommunalités, conseillers départementaux et régionaux... Tout ce que la Creuse compte d'élus locaux était représenté dans cette commission, la fameuse CDCI. Mais en six mois, aucun projet n'a recueilli une majorité suffisante pour aller à l'encontre de la carte du préfet : il fallait réunir 27 voix sur les 40 membres de cette commission.

La carte actuelle des intercommunalités  - Aucun(e)
La carte actuelle des intercommunalités - Préfecture de la Creuse

Des élus veulent contester la carte en justice

Pour la dernière réunion ce mardi, les membres ont présenté six amendements à la carte du représentant de l'Etat mais aucun n'a dépassé le seuil des 20 voix. A l'exception de celui qui validait le départ des Sources de la Creuse avec une communauté de communes en Corrèze. Le préfet, qui avait accordé une semaine en plus aux élus pour qu'ils trouvent une solution, n'avait plus qu'à prendre ses responsabilités. La prochaine étape sera le dépôt des arrêtés de périmètre des nouvelles collectivités, "courant juin", précise Philippe Chopin.

Mais le feuilleton de la CDCI n'est peut-être pas terminé : le président de la Communauté de communes du Pays Dunois Laurent Daulny (qui ne siège pas à la CDCI) veut contester la carte du préfet devant le tribunal administratif : "nous en parlerons à notre prochain Conseil communautaire en avril". Le président des Républicains en Creuse ne veut pas fusionner avec le Pays Sostranien et Bénévent - Grand Bourg, "c'est une tentative de redécoupage électoraliste pour effacer une collectivité de droite qui dérange". Laurent Daulny dénonce aussi l'esprit de la réforme territoriale qui vise à créer des collectivités toujours plus grandes, "après les grandes régions, les nouveaux cantons, ça suffit !".

Mais à la sortie de la réunion mardi, beaucoup d'élus reconnaissaient un échec collectif. "C'est une situation incroyable" pour Michel Vergnier, député-maire de Guéret et rapporteur (porte-parole) des élus de la CDCI. "Incroyable qu'on ait pas réussi à se mettre d'accord. Il y a des blocages de territoires, des blocages politiques, des gens qui ne veulent pas travailler ensemble... C'est la réalité des choses et on la regrette".

Qui fusionne avec qui ?

Dans le détail, la carte du préfet prévoit les regroupements suivants :

  • Au nord, la Communauté d'agglomération du Grand Guéret fusionne avec les Portes de la Creuse.
  • A l'ouest, le Pays Sostranien se regroupe avec le Pays Dunois et Bénévent - Grand Bourg.
  • Au sud, Bourganeuf - Royère de Vassivière rejoint le Pays de Creuse Thaurion Gartempe et Creuse Grand Sud (Aubusson).
  • A l'est, le Pays de Boussac se retrouve avec le Carrefour des Quatre provinces, Evaux les Bains - Chambon sur Voueize, Chénérailles et Auzances Bellegarde.
  • A l'extrême sud, les Sources de la Creuse fusionnent avec une intercommunalité en Corrèze.