Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La démission de Laurent Wauquiez "était nécessaire mais elle est insuffisante", estime le président de LR dans le Loiret

-
Par , France Bleu Orléans

Laurent Wauquiez a annoncé dimanche sa démission de la présidence des Républicains, après la déroute aux élections européennes. Pour le président de LR dans le Loiret, Olivier Geffroy, ce geste "courageux" était "nécessaire" mais ne suffira pas : "on a beaucoup de travail pour écouter les français".

Olivier Geffroy, président de LR dans le Loiret (en novembre 2018)
Olivier Geffroy, président de LR dans le Loiret (en novembre 2018) © Radio France -

Le 26 mai, la liste Les Républicains menée par François-Xavier Bellamy obtenait seulement 8,4% des voix, un échec inédit sous la cinquième République. Conséquence : Laurent Wauquiez a annoncé dimanche soir sa démission de la présidence du parti. "Les victoires sont collectives, et les échecs sont solitaires. (...) Il faut que je prenne mes responsabilités", a expliqué le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes dans le 20H de TF1.

Une démission dans l'honneur" (Olivier Geffroy)

Dans le Loiret, le président de la fédération Les Républicains Olivier Geffroy, interrogé par France Bleu Orléans, salue une "décision qui était nécessaire" : "c'est une démission dans l'honneur. Ce faisant, il évite la guerre des chefs et crée les conditions d'une étape supplémentaire dans la vie des Républicains. Car à tort ou à raison, _Laurent Wauquiez cristallisait un certain nombre de critiques_. Et puis, le chef, il est devant, c'est lui qui donne l'exemple..."

On n'a pas assez écouté les français" 

Pour autant, l'adjoint au maire d'Orléans en charge de la sécurité estime que cette démission est "insuffisante", "ça ne règle pas tout, loin s'en fait, l’échec est collectif. Chacun l'assume, je l'assume pour le Loiret : il y a une nouvelle page à écrire," poursuit Olivier Geffroy (rappelons que la liste LR a obtenu 9,27% des voix aux européennes dans le Loiret le 26 mai). Pour lui, "le défi immense sur le corpus idéologique. Des gens comme Guillaume Peltier, Valérie Pécresse, Bruno Retailleau ont une part importante à jouer là dedans. Et puis il nous faut écouter les français : si on a fait 8% c’est qu'on n'a pas assez écouté les français."

Pour Olivier Geffroy, le nom du prochain ou de la prochaine présidente du parti n'est pas du tout prioritaire : "sur quelle base on reconstruit aujourd'hui ? C'est ça qui est vraiment important. Est-ce que c'est sur la base du parti LR ? Moi, je pense qu'il faut aller beaucoup plus loin, comme le suggère le président du Sénat". Gérard Larcher entend mettre en place une alliance avec le centre et reconquuérir les territoires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess