Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"Seulement une centaine de mécontents sur 400.000 adhérents" : la députée du Nord Isère répond aux critiques sur LREM

jeudi 16 novembre 2017 à 12:11 Par Philippine Potentier, France Bleu Isère

Il y a encore un an, elle tenait des chambres d'hôtes et ne connaissait rien à la politique, la députée iséroise semble avoir pris goût à sa nouvelle vie. En plus de l'Assemblée, elle va s'investir dans la direction du parti "La République En Marche" aux côtés du nouveau chef Christophe Castaner.

Caroline Abadie la députée de La République en Marche (LREM) était l'invité de France Bleu Isère
Caroline Abadie la députée de La République en Marche (LREM) était l'invité de France Bleu Isère © Radio France -

Christophe Castaner est "l'homme idéal ". " Il a le soutien de notre Président et des adhérents. Il y a un équilibre des forces qui est assez évident ", juge Caroline Abadie, la députée En Marche de la 8ème circonscription de l'Isère. C'est la raison pour laquelle elle a décidé de s'engager aux côtés du porte-parole du gouvernement. Très engagée depuis son élection, la nouvelle députée a "pris goût" à la politique. Elle veut contribuer à réformer la vie politique en profondeur. Enfin, Caroline Abadie réaffirme son envie de travailler avec un collectif qu'elle considère " très varié, et représentatif des territoires ainsi que des parcours ".

À deux jours de l'élection du nouveau délégué général du parti LREM, Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, est le seul candidat en lice et bénéficie de la bénédiction du président, Emmanuel Macron.

Un manque de démocratie ?

Cette désignation fait grincer des dents au sein du mouvement. Certains marcheurs, les "100 démocrates", comptent quitter LREM et dénoncent une élection peu démocratique. Menée par Tiphaine Beaulieu, ces marcheurs signent anonymement une tribune.

Le nouveau chef du parti conservera-t-il ses fonctions ? La députée de la 8e circonscription hésite, puis déclare qu'elle n'y voit pas d'inconvénients : "Par le passé, les chefs de parti étaient Premier ministre. Pourquoi il ne pourrait pas être porte-parole du gouvernement, je ne vois pas en quoi cela dérange, très sincèrement." se demande-t-elle.

Pas de retour en arrière sur la loi travail

Concernant les ordonnances de la loi travail, plusieurs mobilisations sont prévues ce jeudi 16 novembre. Sur ce point, Caroline Abadie est ferme : "Pour nous, il n'y a aucune raison de revenir en arrière sur ce point, surtout que le sujet faisait partie des thèmes de la campagne d'Emmanuel Macron." D'après elle, beaucoup de personnes estiment cette réforme positive, notamment "les petites entreprises ".

Caroline Abadie, la député LREM de la 8e circonscription de l'Isère