Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La députée des Deux-Sèvres Delphine Batho quitte le parti socialiste

mercredi 2 mai 2018 à 9:10 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou et France Bleu

Dans un entretien au Monde ce mercredi, la députée de la 2e circonscription des Deux-Sèvres Delphine Batho annonce qu'elle quitte le parti socialiste. Elle va prendre la tête de Génération écologie.

Delphine Batho était encartée au PS depuis 24 ans
Delphine Batho était encartée au PS depuis 24 ans © Radio France - Noémie Guillotin

Deux-Sèvres, France

Delphine Batho quitte le parti socialiste "sans regrets", dit-elle dans un entretien au journal Le Monde. "Cela fait un moment que je ne me fais plus d'illusions", poursuit la députée de la 2e circonscription des Deux-Sèvres. 

Elle était encartée au parti socialiste depuis 24 ans. L'ancienne ministre de l'écologie avait plusieurs fois fait entendre sa voix dissonante. En début d'année, lors de l'élection du Premier secrétaire du PS,  elle avait alors parlé de "mafia". Sa candidature avait été rejetée car elle n'avait pas obtenu le nombre nécessaire de parrainages. "J'ai proposé un tournant, pour faire du PS une force écologiste et féministe. Un autre chemin, conservateur, a été choisi", explique-t-elle, citant notamment la position du PS sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ou le glyphosate.

Delphine Batho va prendre la tête de Génération écologie

Delphine Batho choisit donc de suivre une autre route, en prenant la tête de Génération écologie, une formation écologiste et centriste de 2000 adhérents. "Je veux que l’écologie ne soit plus considérée comme une force d’appoint ou marginale, mais centrale et hégémonique", ambitionne Delphine Batho.

A l'assemblée nationale, la députée de la 2e circonscription de Deux-Sèvres ne siégera plus au sein du groupe Nouvelle gauche mais parmi les non-inscrits.