Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La députée En marche du Doubs, Fannette Charvier, salue le vote des eurodéputés sur le droit d'auteur

jeudi 13 septembre 2018 à 14:58 Par Laurine Benjebria, France Bleu Besançon

Les eurodéputés ont voté en faveur de la réforme sur le droit d'auteur ce mercredi. Ce texte prévoit de rétribuer les auteurs et artistes lorsque leurs oeuvres sont reprises sur Internet. Un vote que salue la députée La République en Marche du Doubs, Fannette Charvier.

Fannette Charvier, députée En Marche du Doubs
Fannette Charvier, députée En Marche du Doubs © Maxppp - Aurelien Morissard

Doubs, France

Ce mercredi, les eurodéputés ont voté ont donné leur feu vert réformer  le droit d'auteur dans le marché unique numérique. Une décision saluée vivement ce jeudi par la députée En Marche du Doubs, Fannette Charvier. Dans un communiqué, la députée a rappelé qu'elle était responsable d'un texte semblable présenté en mai dernier à l'Assemblée nationale. La majorité parlementaire avait alors décidé de repousser l'examen du texte.

"Il vaut mieux un texte européen qui demande peut-être un peu plus de temps à arriver, qui protège un petit peu moins, mais qui soit applicable, plutôt qu'un texte franco-français qui soit voté plus rapidement, qui protège davantage, mais complètement inopérant", explique Fannette Charvier.

Cette réforme européenne, très sensible, va permettre aux éditeurs et aux artistes d'être rétribués lorsque leurs contenus sont repris sur Internet, notamment par les GAFA (Gogle, Apple, Facebook et Amazon), les géants du numérique.

Si la députée REM du Doubs salue le vote des eurodéputés, elle admet tout de même qu'il reste encore des éléments à peaufiner : "nous aurions pu espérer qu'il aille plus loin sur certains aspects".