Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La députée En Marche Géraldine Bannier justifie son abstention sur le projet de loi sur les déserts médicaux

jeudi 25 janvier 2018 à 12:45 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

Dans un message publié, ce jeudi 25 janvier, sur Facebook, Géraldine Bannier revient sur son abstention lors de l'examen du projet porté par son collègue socialiste de la Mayenne, Guillaume Garot.

Géraldine Bannier, députée LREM de la Mayenne
Géraldine Bannier, députée LREM de la Mayenne - profil Facebook

Courbeveille, France

La députée macroniste de la Mayenne ne s'était pas, jusqu'à présent, exprimée sur le projet de Loi Garot qui prévoit des mesures de régulation pour inciter les médecins à s'installer dans les zones les moins bien dotées. Notre département est le 3ème désert médical de France. 10.000 habitants n'ont pas de généralistes. 

L'examen du texte, c'était la semaine dernière à l'Assemblée Nationale. Texte rejeté et renvoyé en commission parlementaire. Géraldine Bannier tient à faire savoir qu'elle n'a "pas voté contre la loi Garot puisque le vote n'était pas pour ou contre mais portait sur une motion de renvoi en commission"

Mon vote d'abstention est un vote qui soutient la loi", Géraldine Bannier

Ce projet lui paraît même très intéressant poursuit-elle : "mon vote d’abstention- contraire au vote de la majorité- est un vote qui soutient au final la loi, bien que le volet « tiers payant » me paraisse hors-sujet par rapport à la problématique de l’absence de médecins sur de nombreuses zones en France"

Enfin, Géraldine Bannier justifie son absence pendant l'examen dans l'hémicycle du Palais-Bourbon : "je précise aussi qu’en raison d’une visite d’Arte France prévue de longue date et importante vu mes fonctions, je n’ai pu assister au début de la séance mais j’étais bien présente pour la fin des débats et le vote de renvoi en commission"