Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La députée et ancienne ministre Marielle de Sarnez est morte à l'âge de 69 ans

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

La députée MoDem de Paris et ancienne ministre Marielle de Sarnez est morte a annoncé François Bayrou ce mercredi 13 janvier. Agée de 69 ans, elle a succombé à une leucémie foudroyante.

La députée et ancienne ministre Marielle de Sarnez est morte a annoncé François Bayrou ce 13 janvier 2021.
La députée et ancienne ministre Marielle de Sarnez est morte a annoncé François Bayrou ce 13 janvier 2021. © Maxppp - Vincent Isore/IP3

La députée MoDem de Paris et ancienne ministre Marielle de Sarnez est morte a annoncé François Bayrou ce mercredi 13 janvier. Agée de 69 ans, bras droit du président du MoDem pendant quarante ans et première vice-présidente du parti, Marielle de Sarnez avait été brièvement ministre chargée des Affaires européennes en 2017. Elle était encore Présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale où les députés ont observé une minute de silence à l'annonce de son décès.

Née à Paris dans le VIIIe arrondissement, Marielle de Sarnez y avait mené une grande partie de sa carrière. Présidente de la fédération UDF de Paris en 2006 puis du MoDem Paris en 2008, elle avait été élue conseillère de Paris en 2001 dans le XIVe arrondissement sur une liste d'union RPR-UDF. Européenne convaincue, elle avait ensuite été élue députée européen en 2009.

Choisie en mai 2017 pour être ministre des Affaires européennes dans le premier gouvernement d'Edouard Philippe, elle ne resta en poste qu'un mois et quatre jours. L'ouverture, en juin de la même année, d'une enquête préliminaire du parquet dans l'affaire des emplois présumés fictifs des assistants des députés européens du parti centriste la conduit à démissionner, tout comme François Bayrou, éphémère ministre de la Justice.

Investie dans la foulée aux législatives par LREM, elle avait été élue députée de Paris (11e circonscription).

Hommages de la classe politique

L'annonce de son décès a suscité une pluie d'hommages, de personnalités politiques de tous bords. "C’est de la loyauté à ses engagements que Marielle de Sarnez puisait sa force pour moderniser notre démocratie et défendre une certaine idée de l’Europe. Ses combats resteront plus que jamais aussi les nôtres", a réagi le Premier ministre, Jean Castex.

Le centriste et président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, a notamment salué une "militante de la première heure".

Le négociateur en chef du Brexit à la Commission européenne, Michel Barnier, a rendu hommage à l'engagement européen de celle l'ex-députée européenne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess