Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La difficile campagne des élections municipales à Bobigny

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

En pleine campagne des élections municipales, la publication du livre "Le Maire et les Barbares" provoque l'indignation du côté de la mairie de Bobigny, accusée de pratique clientélistes dans cette enquête signée par une journaliste de l'AFP.

Christian Bartholmé, 1er adjoint à la mairie de Bobigny et candidat UDI aux municipales de mars 2020
Christian Bartholmé, 1er adjoint à la mairie de Bobigny et candidat UDI aux municipales de mars 2020 © Radio France - Hajera Mohammad

"C'est un tissu d'âneries", selon Jean-Christophe Lagarde. Le député de Seine-Saint-Denis, ancien maire de Drancy et patron de l'UDI a dénoncé ce jeudi matin chez nos collègues de franceinfo la publication du livre "Le Maire et les Barbares" (Albin Michel).

Lagarde accusé de "pactiser" avec des voyous

Dans cet ouvrage, la journaliste de l'Agence France Presse, Ève Szeftel, ancienne correspondante en Seine-Saint-Denis, accuse l'élu d'avoir noué des alliances avec des figures du banditisme, de certaines cités, pour s'imposer dans sa commune mais aussi pour imposer l'UDI à Bobigny, ville-préfecture du 93, historiquement communiste, tombée dans les mains du parti en 2014. Pour Jean-Christophe Lagarde, ce sont "270 pages de mensonges, de calomnies, de diffamations, qu'aucun journaliste en France ne cherche à vérifier...Cette femme a écrit un brûlot commercial, un tissu de mensonges, sous la dictée du candidat socialiste de Bobigny dont elle est une intime".

"C'est un tissu d'âneries" - Jean-Christophe Lagarde, député de Seine-Saint-Denis, invité de franceinfo

La mairie de Bobigny contre-attaque

À la mairie de Bobigny, Christian Bartholmé, le premier adjoint et candidat UDI aux prochaines municipales (le maire sortant, Stéphane de Paoli ne se représente pas), remet en cause "la crédibilité des témoins" cités par Ève Szeftel et rejette les accusations de subventions clientélistes qu'aurait versées la ville, par exemple, à la salle de sport non mixte Sunna club. Il rejette aussi les accusations sur l'influence qu'aurait exercée le Gang des Barbares (responsable de l'assassinat d'Ilan Halimi en 2006) pour renforcer la présence de l'UDI à Bobigny : "C'est un feuilleton Netflix en 270 pages", déclare Christian Bartholmé.  Le premier adjoint affirme qu'Eve Szeftel, ne l'a "jamais consulté" et ne lui a posé aucune question "sur tout ce qu'elle évoque dans son livre".

Menaces, affiches arrachées et local de campagne incendié

Dans l'opposition, le socialiste Fouad Ben Ahmed, rejette toute accusation de "complot" monté contre la municipalité. Mais le candidat de la liste "Poing commun" aux municipales ne se dit pas surpris par ce qu'il a lu. "Depuis 2014, on est au courant et on dénonce les pratiques clientélistes" de cette mairie. 

Après l'incendie de son local de campagne, le mois dernier, le candidat estime que les tensions sont montées d'un cran lors de cette campagne, et encore plus les jours précédents la sortie du livre. "Je m'y attendais mais pas au point de voir mes affiches êtres arrachées par des agents de la ville, pas au point de me prendre des contraventions en série". Dernier "incident" : il y a une dizaine de jours, il distribue des tracts dans un quartier de la ville (qu'il ne veut pas citer) et là, "une dizaine de personnes sont descendues, m'ont arraché les tracts des mains et m'ont dit qu'il ne fallait pas que je tracte ici".

"Une campagne très difficile" - Fouad Ben Ahmed, candidat de la liste "Poing commun" à Bobigny

Un mois de campagne et après ?

Faire campagne à Bobigny ? "Ça a toujours été compliqué", répond Christian Bartholmé qui rappelle lui aussi avoir été victime de ce qui ressemble à des intimidations. Il y a quelques jours, les pneus de sa voiture ont été crevés. "Il y a deux ans, ma voiture a été brûlée devant chez moi, et celle de mon épouse aussi... L'auteur a été appréhendé et a avoué qu'il avait été payé, que c'était une affaire commanditée. Par qui ? Je n'en sais rien. Mais aujourd'hui, on retourne les choses... On marche sur la tête".

"On marche sur la tête" - Christian Bartholmé, premier adjoint à la mairie de Bobigny et candidat UDI aux municipales de 2020

Reste à savoir si la sortie de ce livre, à un mois des élections municipales, aura une influence sur le vote des électeurs balbyniens, le soir du premier tour prévu le 15 mars prochain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu