Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La Drôme ne veut plus faire appel à des interprètes pour ses centres médico-sociaux

mercredi 28 octobre 2015 à 15:15 Par Stéphane Milhomme et Florence Gotschaux, France Bleu Drôme Ardèche

Patrick Labaune (Les Républicains) ne veut plus financer le recours à des interprètes, dans les centres médico-sociaux du conseil départemental pour ne plus "contribuer au développement du communautarisme" selon ses termes.

Le siège du conseil départemental de la Drôme - Archives
Le siège du conseil départemental de la Drôme - Archives © Radio France - Stéphane Milhomme

Valence, France

Patrick Labaune ne veut plus que le Conseil Départemental de la Drôme finance des interprètes aux étrangers lors des consultations dans les centres médico-sociaux. Cela représente environ 15.000 euros par an, mais le président du Département n'avance pas une mesure d'économie: plutôt une mesure idéologique. Pour lui, l'intégration passe par l'apprentissage de la langue. Le département n'a donc pas à payer pour le recours à des traducteurs... qui dissuaderait les patients d'apprendre la langue. C'est en substance la logique de Patrick Labaune qui provoque de vives réactions dans l'opposition :

Le reportage de Florence Gotschaux