Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La fausse information du député LREM des Landes sur une coupure d'électricité à l'hôpital de Dax

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Gascogne, France Bleu

Le député des Landes Lionel Causse (LREM) a affirmé sur franceinfo ce vendredi matin que le courant avait été coupé par la CGT à l'hôpital de Dax "il y a quinze jours". La CGT demande un démenti de sa part. "Ce n'est pas une fake news" selon le député.

Le député des Landes Lionel Causse était l'invité était l’invité du "8h30 franceinfo" vendredi 27 décembre.
Le député des Landes Lionel Causse était l'invité était l’invité du "8h30 franceinfo" vendredi 27 décembre. © Radio France - franceinfo

Dax, France

Interrogé sur le rétablissement du courant par la CGT Mines Energie pour des foyers privés d'électricité, le député Lionel Causse (LREM) a assuré que c'était "nettement mieux que de couper le courant comme ils l'ont fait à l'hôpital de Dax il y a quinze jours", ce vendredi 27 décembre sur franceinfo.

Contacté par France Bleu Gascogne, la direction de l'hôpital de Dax assure qu'à cette heure, elle n'a trouvée aucune trace de coupure ces quinze derniers jours. La CGT de l'hôpital assure également ne pas avoir connaissance d'une coupure concernant l'hôpital de Dax ces derniers jours. Pourtant sur franceinfo, Lionel Causse évoque même "des examens qui ont été reportés parce que les gens ne voulaient pas prendre la responsabilité de démarrer certaines opérations".

La CGT exige un démenti

Lionel Causse assure ce vendredi soir au micro de France Bleu Gascogne qu'il faisait référence à un événement d'il y a deux ans. "Ce n'est pas une fake news, puisque ça datait de 2017. Si les gens ont compris que c'était cette année, effectivement je m'en excuse."

De nombreux internautes ont partagé un article datant du 26 décembre 2017. Une action de la CGT Mines Energie avait provoqué à des coupures dans un établissement gériatrique de l'hôpital de Dax il y a deux ans. Ce dernier avait porté plainte à l'époque. L'article sur ce dépôt de plainte a été partagé plusieurs dizaines de fois sur les réseaux sociaux comme s'il concernait une coupure liée au mouvement contre la réforme des retraites, ce qui n'était le cas. A l'époque, le syndicat agissait dans le cadre d'une journée d'action pour la hausse du pouvoir d'achat. 

La secrétaire de la CGT santé de l'hôpital de Dax estime que les propos du député sont diffamatoires.

Elisabeth Lasserre, secrétaire CGT santé de l'hôpital de Dax, estime que les propos du député des Landes ce matin sur franceinfo sont diffamatoires. De son côté la CGT Mines Energie estime que ce n'est "que calomnie et mensonge". Ils demandent "un démenti aussi public que son annonce afin de rétablir la vérité."

Lionel Causse assure que "ce n'est pas une fake news".

Lionel Causse de son côté assure, "ils porteront plainte s'ils veulent, je ne les ai pas remis en cause. En tout cas eux directement, ni personne. Je crois qu'on est encore dans un pays de libre expression. Ils ont le droit de s'exprimer et j'ai le droit de dire qu'il y a des comportements que je n'accepte pas dans notre pays."

Le député LREM des Landes défend sa "liberté d'expression".

"Je pense que c'est grave vis-à-vis des patients qui peuvent être inquiétés" dit Elisabeth Lasserre, secrétaire CGT de l'hôpital de Dax. "C'est simplement pour démonter la CGT en pleine réforme des retraites."

Un "rectificatif" sur les réseaux sociaux

Dans une publication Facebook diffusée dans la soirée de vendredi, Lionel Causse est finalement revenu sur ses propos. Il reconnaît s'être trompé et avoir confondu Dax avec Béziers, dans l'Hérault, où une coupure de courant revendiquée par les syndicats a bien touché l'hôpital le 12 décembre dernier.

Mais il réaffirme condamner ces actes, qu'ils soient opérés à Béziers ou à Dax, et qu'ils datent de 2017 ou d'aujourd'hui.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu