Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La Faute-sur-Mer : d'après la préfecture, l'élu condamné après Xynthia ne pourra pas redevenir maire

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu
La Faute-sur-Mer, France

L'ancien maire René Marratier, condamné après la mort de 29 habitants pendant la tempête, avait officialisé en décembre sa candidature aux prochaines municipales, indignant une partie de la commune. Mais la préfecture vient de trancher et ne lui donne pas raison.

L'ancien maire de La Faute-sur-Mer conduit une liste aux prochaines élections municipales.
L'ancien maire de La Faute-sur-Mer conduit une liste aux prochaines élections municipales. © Radio France - Guillaume Gaven

Même si René Marratier conduit une liste aux prochaines municipales à La Faute-sur-Mer, il ne sera ni maire ni adjoint. C'est ce qu'indique la préfecture de Vendée ce lundi 27 janvier 2020, sans le citer nommément : "Une personne condamnée à une interdiction définitive d'exercer une fonction publique ne saurait valablement prétendre à exercer la fonction de maire ou des fonctions d'adjoint au maire qui impliquent d'exercer des missions d'agents de l'État"

L'ancien maire de 1989 à 2014 avait été condamné à deux ans de prison avec sursis et à l'interdiction d'exercer une fonction publique pour homicides involontaires et mise en danger de la vie d'autrui après la tempête qui a coûté la vie à 29 habitants.

Il pourra être conseiller municipal

Contactés par la presse, les services de la préfectures ont consulté "des administrations centrales compétentes" pour obtenir "l'analyse de l'État sur cette question de droit". On apprend cependant que l'ancien élu pourra devenir conseiller municipal. Ce qui ne rassure pas certains de La Faute, qui, en décembre dernier, craignaient d'avoir comme maire "un homme de paille" de la liste de René Marratier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu