Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La Faute-sur-Mer : l'ancien maire, condamné après la tempête Xynthia, conduit une liste aux municipales

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

René Marratier, condamné pour homicides involontaires et mise en danger de la vie d'autrui après l'inondation qui a coûté la vie à 29 habitants, est tête de liste aux prochaines élections. Des sinistrés et familles de victimes sont abasourdis.

René Marratier, l'ancien maire de La Faute-sur-Mer, conduit une liste aux prochaines municipales.
René Marratier, l'ancien maire de La Faute-sur-Mer, conduit une liste aux prochaines municipales. © Maxppp - Franck Dubray

La Faute-sur-Mer, France

"C'est de l'indécence". Élisabeth Tabary, qui a perdu son mari et son petit-fils de 2 ans la nuit de la tempête Xynthia, le 28 février 2010, est indignée par la candidature aux prochaines élections municipales de René Marratier, ancien maire de La Faute-sur-Mer de 1989 à 2014, condamné à deux ans de prison avec sursis et à l'interdiction d'exercer une fonction publique pour homicides involontaires et mise en danger de la vie d'autrui. Vingt-neuf habitants ont perdu la vie cette nuit-là.

Une liste dans les boîtes aux lettres 

"Je suis choquée, vraiment choquée, je trouve que c'est manquer de respect aux victimes", a réagi Françoise, une sinistrée. Comme elle, les 658 habitants de la commune ont reçu, la dernière semaine de novembre, la liste aux municipales de l'ancien maire, dans leur boîte aux lettres. 

Une partie du courrier reçu par les habitants de La Faute-sur-Mer fin novembre. - Aucun(e)
Une partie du courrier reçu par les habitants de La Faute-sur-Mer fin novembre. - Anonyme

"On a l'impression qu'on nous ressert un très mauvais repas, et on n'en veut pas- Patrick Jouin, maire de La Faute-sur-Mer

Le maire actuel de la commune, Patrick Jouin, n'en revient pas. "L'attitude de René Marratier ne relève pas de mon registre de pensée, ni de valeur... Quand on parle de lui, ça nous renvoie à un gouffre qui n'est pas positif, il y a comme un retour vers l'histoire, on nous remet sur la table une situation qu'on a tous rejetée", assure-t-il. Il rappelle que René Marratier, qui est conseiller municipal aujourd'hui, ne peut pas devenir maire ni adjoint, la justice lui interdit, mais conseiller municipal à nouveau, si la liste l'emporte. "Et il y aurait forcément un homme de paille" pour lui laisser le pouvoir, assure un passant.

ÉCOUTEZ - Face à la candidature de René Marratier, les habitants sont divisés.

Des soutiens de la première heure

D'autres habitants de La Faute-sur-Mer ne sont pas du tout choqués par sa candidature. "C'est une personne que j'ai toujours appréciée, moi personnellement, ça ne me créé pas de gros soucis", assure un habitant historique de la commune. 

Car ici, les soutiens de René Marratier sont aussi nombreux que ses détracteurs. Certains commerçants sont de son côté. Ils nous ont confié apprécier le voir souvent dans la rue, venir faire ses courses chez eux... Une présence difficile pour d'autres, qui le jugent en partie responsable de leur souffrance. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu