Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Faute-sur-Mer : René Marratier, l’ancien maire condamné après Xynthia, maintient sa candidature

-
Par , France Bleu Loire Océan

René Marratier, l’ancien élu condamné par la justice après la tempête qui a coûté la vie à 29 habitants, maintient sa candidature aux municipales et dénonce "de fausses informations" de la préfecture.

L'ancien maire de La Faute-sur-Mer accompagné de son avocat ce vendredi 21 février 2020.
L'ancien maire de La Faute-sur-Mer accompagné de son avocat ce vendredi 21 février 2020. © Radio France - Victoria Koussa

La préfecture de Vendée a été claire : en cas d'interdiction d'exercer une fonction publique, un candidat ne peut devenir ni maire, ni adjoint, seulement conseiller municipal. Mais René Marratier, le maire de La Faute-sur-Mer à l'époque de la tempête Xynthia, et condamné par la suite, persiste et signe : il maintient sa candidature aux prochaines municipales sur la côte vendéenne. Même s'il n'a pas été nommément cité par le communiqué de presse de la préfecture, il a souhaité ce vendredi 21 février 2020, face aux journalistes, "rétablir la vérité" pour que "les gens connaissent enfin et avec sincérité, la réalité des choses, car l'humiliation publique ne peut être tolérée".

René Marratier peut-il légalement devenir maire ?

D'après l'équipe de René Marratier, ça ne fait aucun doute : l'ancien élu peut légalement mener une liste. "Il n'a pas été déclaré inéligible, il peut donc se présenter à l'élection municipale", d'après son avocat Jean-Baptiste Chevalier. "Le code pénal prévoit que cette interdiction ne s'applique pas lorsque la personne exerce cette fonction publique en vertu d'un mandat électif", a-t-il précisé.

Des propos qui font bondir Laurent Huger, qui se présente face à René Marratier. "Le maire a deux rôles, un mandat électif et agent de l’État. (...) Demain, il peut être maire, mais le paradoxe c'est qu'il ne pourra pas exercer la fonction d'agent de l’État, ce qui serait une première en France ! Par exemple, si vous voulez vous marier à la Faute, le mariage serait illégal", a-t-il avancé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess